Accueil » Blog » MaPrimeRénov Violet : quels barèmes et quels montants ?
Table of Contents

MaPrimeRénov Violet : quels barèmes et quels montants ?

MaPrimeRénov' Violet
Sommaire
Envisagez-vous d'entreprendre des projets visant à améliorer l'efficacité énergétique de votre habitation ?MaPrimeRénov est là pour vous ! Cette aide se décline en quatre catégories en fonction de vos revenus. Aujourd'hui, zoom sur MaPrimeRénov' Violet pour l'année 2024, un programme spécialement conçu pour les foyers présentant un niveau de revenus moyen.

MaPrimeRénov’ Violet : une assistance pour les ménages à revenu intermédiaire

Depuis octobre 2020, MaPrimeRénov’, initialement conçue pour apporter un soutien aux ménages les plus modestes, s’est ouverte à l’ensemble de la population.

Désormais, le programme se décline en une gamme de couleurs comprenant le bleu, le jaune, le violet et le rose. Chacune de ces couleurs est associée à un profil spécifique, déterminé en fonction :

  • Des revenus,
  • De la localisation géographique,
  • De la nature des travaux de rénovation engagés.

MaPrimeRénov’ Violet s’adresse particulièrement aux ménages dont les ressources financières évoluent au sein d’une tranche intermédiaire, écartant ainsi les plus vulnérables et les plus nantis. Cette aide, en résumé, ouvre la porte au financement d’une large palette de vingt projets de rénovation dédiés à l’habitat, permettant ainsi une évolution architecturale tout en explorant de nouvelles perspectives.

🧠 L’info JAQE : Il est nécessaire de solliciter les services d’entreprises agréées RGE (reconnues garantes de l’environnement) pour profiter des avantages offerts par MaPrimeRénov’.

Les seuils de revenus pour MaPrimeRénov’ Violet

Avant de procéder à toute demande de MaPrimeRénov’ Violet, il est essentiel de connaître les plafonds de revenus applicables, qui déterminent l’éligibilité à cette aide. Ces plafonds sont définis en fonction de la composition du ménage et varient selon votre localisation (Île-de-France ou dans le reste de la France).

Les tableaux suivants présentent avec clarté les revenus fiscaux de référence, délimitant les seuils minimaux et maximaux pour chaque catégorie de ménage.

Ainsi, vous pourrez aisément identifier la tranche applicable à votre situation et savoir si vous pouvez prétendre à cette prime visant à améliorer l’efficacité énergétique de votre logement.

Seuils de revenus pour les ménages en Île-de-France

Nombre de personnes composant le ménage
Revenu fiscal de référence (RFR)
1
De 28 657 € à 40 018 €
2
De 42 058 € à 58 827 €
3
De 50 513 € à 70 382 €
4
De 58 981 € à 82 839 €
5
De 67 473 € à 94 844 €
Par personne supplémentaire
+ 12 006 €

Seuils de revenus pour les ménages hors Île-de-France

Nombre de personnes composant le ménage
Revenu fiscal de référence (RFR)
1
De 21 805 € à 30 549 €
2
De 31 889 € à 44 907 €
3
De 38 349 € à 54 071 €
4
De 44 802 € à 63 235 €
5
De 51 281 € à 72 400 €
Par personne supplémentaire
+ 9 165 €

Quels sont les revenus pris en considération par l’Agence Nationale de l’Habitat ?

Le processus de calcul est relativement aisé. Il vous suffit d’additionner les Revenus Fiscaux de Référence de chaque individu constituant le foyer, tels qu’ils sont mentionnés dans les notifications fiscales de l’année antécédente à votre demande.

🧠 L’info JAQE :En cas d’indisponibilité de ces documents, l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) prendra en considération le revenu fiscal de référence de l’avant-dernière année.

Si vos moyens se situent en deçà de ces plafonds préétablis, vous pourrez prétendre aux catégories bleu et jaune. Cela vous ouvrira l’accès à des subventions d’un montant plus substantiel. En revanche, au-delà de ces seuils, MaPrimeRénov’ Rose devient la référence, bien que cela ne concerne qu’un nombre limité d’interventions.

Ce qui a changé pour MaPrimeRénov’ Violet en 2024

La catégorie de projets requiert invariablement une supervision dédiée, assurée par un professionnel qualifié, connu sous le nom d’Accompagnateur Rénov’.

La révision de MaPrimeRénov’ réoriente le programme vers les rénovations d’envergure, privilégiant les ensembles de chantiers plutôt que les actions isolées.

Nonobstant, il subsiste la possibilité de financer exclusivement le remplacement du système de chauffage, pour autant que certaines conditions soient remplies.

Ce processus est désigné sous l’appellation de parcours décarboné.

  • Le programme MaPrimeRénov’ accompagné offre l’opportunité d’accès à tous les foyers, quels que soient leur statut social et leurs ressources financières, y compris ceux qui envisagent une rénovation d’ampleur.
    • Comment cela se passe ? Après une analyse énergétique approfondie de leur domicile, les propriétaires se voient présenter divers schémas et angles de travaux visant à améliorer leur performance énergétique.
    • L’objectif ? Un gain d’au moins deux classes au Diagnostic de Performance Énergétique (DPE).

  • Une subvention, MaPrimeRénov’ “parcours décarbonation“, est disponible pour les foyers classés dans les catégories bleues, jaunes, et violettes, à l’exception des ménages aisés (MaPrimeRénov’ SUP ou Rose).
    • L’objectif ? Promouvoir l’installation de systèmes de chauffe à énergie renouvelable, caractérisés par des émissions de CO2 minimes.
    • Requis ? Pour bénéficier de cette aide, il est impératif de réaliser un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) ou un audit préliminaire. En cas de problèmes liés à l’isolation ou à la ventilation détectés lors de ces évaluations, des travaux d’optimisation énergétique peuvent être entrepris pour compléter le projet initial.

Quels sont les barèmes du parcours décarbonation ?

Avec l’aide de MaPrimeRénov’ Violet, vous avez la possibilité de réduire considérablement le coût total de vos projets d’amélioration de l’habitat. Comptez jusqu’à 4 000 € pouvant être octroyé.

En effet, une allocation de 4 000 € est attribuée pour l’installation d’une chaudière à granulés, 1 500 € pour la mise en place d’une Ventilation Mécanique Contrôlée à double-flux, et 800 € pour un insert ou un foyer fermé.

Il convient de noter qu’au mois d’avril, toutes les subventions liées au chauffage au bois subissent une diminution.

✏️ Exemple :

Claire et Pierre veulent rendre leur maison plus écologique tout en économisant de l’argent. Ils ont découvert MaPrimeRénov Violet, qui offre des subventions pour les projets de décarbonation.

Voici comment cela fonctionne pour eux :

Étape 1 : Chauffage Écologique
  • Ils remplacent leur vieille chaudière à fioul par une pompe à chaleur, avec une subvention de 3 500 €.
Étape 2 : Isolation
  • Ils améliorent l’isolation de leur maison en remplaçant les fenêtres, avec une subvention de 1 200 €.
Planification du Calendrier
  • Claire et Pierre planifient leur rénovation pour maximiser les avantages financiers de MaPrimeRénov Violet.

Grâce à ces subventions, ils réduisent les coûts de leurs projets de décarbonation tout en contribuant à l’environnement.

Liste des travaux éligibles et montants MaPrimeRénov’ Violet — 2024

Équipements et travaux éligibles
Montant de la Prime
CHANGEMENT DU SYSTÈME DE CHAUFFAGE OU D’EAU CHAUDE SANITAIRE
Chaudière à granulés
4,000 €
Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique
6,000 €
Système solaire combiné
4,000 €
Chaudière à bûches
3,000 €
Pompe à chaleur air/eau
3,000 €
Chauffe-eau solaire
2,000 €
Poêle à granulés
1,500 €
Poêle à bûches
1,000 €
Équipement solaire hybride
1,000 €
Foyer fermé ou insert
800 €
Réseau de chaleur et de froid
400 €
Chauffe-eau thermodynamique
400 €
OPÉRATIONS ACCESSIBLES SI COUPLÉES À UN GESTE DE CHAUFFAGE OU D’EAU CHAUDE SANITAIRE
Dépose d’une cuve à fioul
400 €
VMC double-flux
1,500 €
Isolation thermique des fenêtres et parois vitrées
100 € par équipement
Isolation des murs par l’extérieur
40 €/m2
Isolation des toitures-terrasses
40 €/m2
Isolation des murs par l’intérieur
15 €/m2
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles
15 €/m2
Protection contre les rayonnements solaires (Outre-mer)
15 €/m2
Audit énergétique
300 €

Quels sont les barèmes du parcours accompagné ?

En 2024, pour une rénovation dites “d’ampleur”, le montant alloué peut s’élever à 35 000 €, ce qui représente une augmentation significative par rapport aux 10 000 € disponibles précédemment. Cette somme conséquente ouvre des possibilités de financement pour des projets ambitieux visant à considérablement améliorer l’efficacité énergétique de votre habitation.

Pour déterminer la somme de la prime de rénovation majeure pour un ménage éligible, il est essentiel de prendre en compte plusieurs critères :

  1. L’efficacité énergétique, dont le niveau d’élévation influe directement sur le montant de la prime.
  2. Le coût des travaux HT, et si ce coût excède le seuil établi pour l’éligibilité, c’est ce dernier montant qui sera pris en considération.
  3. La classe du logement à l’origine, telle qu’indiquée dans le diagnostic de performance énergétique (DPE). Si les rénovations ont permis d’arriver à une note D ou à une catégorie supérieure, 10 % seront ajoutés au montant de la prime.

image
Jaqe ©️ – Tableau barème du parcours accompagné MaPrimeRénov’ Violet – Source : Hellio

Si je fais partie de la catégorie violette, puis-je cumuler la prime avec d’autres aides ?

Pour ce qui est des subventions locales et fonds de pension, ils demeurent compatibles avec MaPrimeRénov’, quel que soit l’itinéraire suivi.

🧠L’info JAQE : Cependant, en ce qui concerne les CEE et “Coup de pouce”, leur combinaison avec le parcours accompagnement (rénovation d’ampleur) se révèle inenvisageable. Les Certificats d’Economie d’Energie sont déjà pris en compte dans l’évaluation du montant de la prime.

D’autre part, la réduction de la TVA à 5,5 % est appliquée à toutes les manœuvres visant à améliorer l’efficacité énergétique.

Quant au reliquat à régler, l’Éco-PTZ offre la possibilité de recourir jusqu’à 50 000 € sur une période de 20 ans, sans aucuns intérêts à rembourser.

Quel seuil pour la règle d’écrêtement ?

La législation des dernières années a instauré l’obligation pour les ménages de participer financièrement aux travaux entrepris. Le montant de leur contribution varie en fonction de leurs revenus, évalués selon la catégorie MaPrimeRénov’. Moins le foyer est financièrement aisé, moins élevée est la somme qu’ils doivent verser.

En ce qui concerne les taux de décharge applicables aux ménages de couleur violette :

  • MaPrimeRénov’ décarboné : 60 % (Toutes Taxes Comprises)
  • MaPrimeRénov’ accompagné : 60 % (Toutes Taxes Comprises)

Ainsi, par le biais de cette prime, plus de la moitié des coûts liés aux travaux de rénovation énergétique peuvent être pris en charge.

MaPrimeRénov’ : un dispositif pour inciter à des logements plus écoresponsables

L’acte de rénover sa résidence constitue une démarche visant à offrir à soi-même un environnement de vie renouvelé, imprégné d’une plus grande plaisance, tout en répondant aux impératifs environnementaux. En parallèle, elle vise à réduire de manière significative les dépenses énergétiques à long terme.

Toutefois, malgré les innombrables avantages de la rénovation énergétique, de nombreux ménages demeurent réticents à s’engager dans cette entreprise, principalement en raison de contraintes budgétaires.

Au 1ᵉʳ janvier 2020, MaPrimeRénov’ a été mise en place pour soutenir les propriétaires de logements qui entreprennent divers travaux, tels que :

  • L’isolation,
  • Le chauffage,
  • La ventilation,
  • L’audit énergétique.

Cette allocation substantielle permet de réduire efficacement les dépenses liées aux projets de rénovation, ouvrant ainsi la voie à un nombre croissant d’individus pour accéder à des logements hautement économes en énergie. Au sein de ces diverses modalités d’assistance, MaPrimeRénov’ se distingue par son impact significatif sur la réduction des coûts de rénovation.

La gestion de cette subvention destinée à soutenir les initiatives visant à réduire les consommations énergétiques dans le domaine résidentiel incombe à l’Anah, l’Agence nationale de l’habitat.

Selon les conclusions d’une enquête du CSA pour le compte de Cofidis, publié en mars 2020, la question financière demeure indiscutablement le principal obstacle entravant la modernisation des habitations. En réponse à cette problématique, les autorités gouvernementales ont instauré au fil des années plusieurs dispositifs d’incitation, puis les ont renforcés.

Cependant, ces mécanismes sont souvent entachés de mécompréhensions, attribuables à leur caractère fluctuant, évolutif et complexe.

⭐️ 4 points clés à retenir :

  1. MaPrimeRénov Violet est un programme de subvention gouvernementale en France qui offre un soutien financier pour les rénovations écoénergétiques. Le programme propose des subventions pour un large éventail de projets, notamment l’isolation, le remplacement des systèmes de chauffage, la ventilation et les audits énergétiques.

  2. MaPrimeRénov Violet est spécialement conçu pour les ménages à revenu intermédiaire. Le programme comporte des seuils de revenu qui déterminent l’éligibilité. Par exemple, pour un ménage de quatre personnes, la fourchette de revenu d’éligibilité dans la région non-Île-de-France se situe entre 44 802 € et 63 235 €.

  3. Les montants des subventions varient en fonction du type de projet. Par exemple, l’installation d’une pompe à chaleur géothermique ou solaire thermique peut donner droit à une subvention de 6 000 €. Le remplacement d’un système de chauffage par une chaudière à granulés peut donner droit à une subvention de 4 000 €.

  4. MaPrimeRénov Violet peut être combiné avec d’autres subventions locales et des fonds de pension. Cependant, il ne peut pas être cumulé avec d’autres incitations telles que les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) ou le programme “Coup de pouce”. Le programme permet également un taux de TVA réduit de 5,5 % pour les rénovations énergétiques. De plus, les propriétaires peuvent demander un prêt à taux zéro allant jusqu’à 50 000 € grâce au programme Eco-PTZ (Prêt à la Transition Énergétique).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *