Accueil » Blog » MaPrimeRénov Jaune : quels barèmes et quels montants ?
Table of Contents

MaPrimeRénov Jaune : quels barèmes et quels montants ?

MaPrimeRénov' Jaune
Sommaire

Grâce au programme MaPrimeRénov', obtenez le financement de vos projets de rénovation énergétique. Ce dispositif se décline en quatre teintes en fonction de votre niveau de revenu.

Focus sur le segment MaPrimeRénov' Jaune s'adresse spécifiquement aux ménages aux ressources financières modestes.

MaPrimeRénov’ Jaune : une aide aux ménages modestes

À la suite de la pandémie de COVID-19, les autorités gouvernementales ont instauré des mesures de soutien supplémentaires en faveur des acteurs professionnels et des citoyens. Dans cette conjoncture, le programme Ma Prime Rénov’ de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a été consolidé. Alors qu’initialement réservée aux ménages les plus modestes, cette assistance est désormais accessible à l’ensemble des détenteurs immobiliers ainsi qu’à certaines copropriétés depuis le mois d’octobre 2020.

Le mécanisme s’articule autour de quatre catégories distinctes : bleu, jaune, violet et rose, en corrélation avec les différents paliers de ressources. La somme allouée au titre de l’incitation financière oscille en fonction de la plus-value écologique engendrée par les chantiers entrepris.

Les foyers aux ressources considérées modestes sont principalement ciblés par MaPrimeRénov’ Jaune. Cette subvention peut être combinée avec d’autres aides dédiées à l’amélioration énergétique, telles que les Certificats d’Économies d’Énergie, les soutiens proposés par les collectivités locales ou ceux d’Action Logement. De plus, les travaux bénéficient d’un taux de TVA réduit, fixé à 5,5 %.

🧠 L’info JAQE : Pour votre projet de réfection, le dispositif Simul’Aides est à votre disposition pour déterminer toutes les subventions accessibles pour lesquelles vous êtes éligible. Par ailleurs, la soumission immédiate des dossiers de demande de subvention est réalisable sur la plateforme en ligne maprimerenov.gouv.fr.

Ma Prime Rénov’ Jaune : quels plafonds de revenus ?

La distribution de l’aide MaPrimeRénov’ Jaune est conditionnée par les revenus et la localisation géographique des demandeurs. Il est à noter que les résidents d’Île-de-France, en règle générale, jouissent de ressources plus élevées que ceux des régions avoisinantes, ce qui entraîne une révision à la hausse des plafonds près de la capitale.

✏️ Exemple : En l’an 2024, un ménage résidant en région éloignée et dont le revenu fiscal de référence de l’année 2023 atteint les 30 000 euros peut prétendre à cette allocation.

De manière similaire, une famille composée de trois individus établie en Île-de-France, et dont le revenu fiscal de référence se chiffre à 50 000 euros, peut également bénéficier de cette prestation.

Plafonds de ressources pour MaPrimeRénov’ Jaune — en Île-de-France

Nombre de personnes composant le ménage
Revenu fiscal de référence (RFR)
1
De 23 541 € à 28 657 €
2
De 34 551 € à 42 058 €
3
De 41 493 € à 50 513 €
4
De 48 447 € à 58 981 €
5
De 55 427 € à 67 473 €
Par personne supplémentaire
+ 8 486 €

Plafonds de ressources pour MaPrimeRénov’ Jaune — hors Île-de-France

Nombre de personnes composant le ménage
Revenu fiscal de référence (RFR)
Par personne supplémentaire
1
De 17 009 € à 21 805 €
2
De 24 875 € à 31 889 €
3
De 29 917 € à 38 349 €
4
De 34 948 € à 44 802 €
5
De 40 002 € à 51 281 €
Par personne supplémentaire
+ 6 462 €

MaPrimeRénov’ Jaune (ménages précaires) s’adresse à ceux dont les ressources financières se trouvent en deçà de ces seuils, offrant ainsi des avantages additionnels pour la rénovation énergétique.

Quels sont les revenus que l’Anah prend en compte ?

Il est de votre responsabilité de procéder au calcul de l’ensemble des Revenus Fiscaux de Référence (RFR) en incluant tous les membres du ménage pour l’année qui précède votre demande de subvention.

Dans le cas où les documents ne seraient pas encore accessibles, vous avez la possibilité d’utiliser votre RFR de l’année précédant immédiatement celle-ci.

✏️ Exemple : Sophie et Pierre, un jeune couple, souhaite demander une subvention pour l’achat d’une maison en 2024. Ils ont besoin de calculer leur Revenu Fiscal de Référence (RFR) pour déterminer leur admissibilité à la subvention. Sophie et Pierre se sont mariés en 2023 et n’ont pas encore de document officiel pour leur RFR de cette année-là. Cependant, ils ont leur déclaration d’impôt de l’année précédente, en 2022.

Pour déterminer leur RFR pour l’année 2024, ils ont le choix entre deux options :
  1. Option 1 : Calculer leur RFR en incluant tous les membres du ménage pour l’année 2023, qui précède leur demande de subvention en 2024. Cela signifie qu’ils devront attendre d’obtenir leur RFR de 2023 avant de soumettre leur demande.
  2. Option 2 : Utiliser leur RFR de l’année 2022, qui est l’année précédant immédiatement celle de leur demande de subvention. Bien que cela ne soit pas leur RFR le plus récent, c’est une option valide selon les instructions.

Comment la prime jaune évolue-t-elle en 2024 ?

De nombreux changements ont été instaurés dès janvier de cette même année. L’objectif central de cette réforme est de créer une distinction entre deux parcours possibles :

  • MaPrimeRénov’ accompagné : Cette prime a pour vocation de financer les travaux de rénovation de grande envergure (rénovation “d’ampleur”). Les rénovations entreprises doivent entraîner une amélioration d’au moins deux classes au Diagnostic de Performance Énergétique. Afin de garantir cette progression, un expert réalise préalablement une évaluation énergétique. Plus le logement progresse dans les échelons du DPE, plus le montant de la prime augmente.
  • MaPrimeRénov’ décarboné : Cette prime soutient financièrement l’installation d’un système de chauffe utilisant des énergies renouvelables, ainsi que d’éventuelles améliorations de l’isolation ou de la ventilation. Les foyers de couleur rose ainsi que les propriétaires de maisons classées F ou G ne sont pas éligibles. Pour eux, le recours au parcours accompagné n’est pas négociable.

➡️ Vous pouvez explorer l’ensemble des modifications apportées à Ma Prime Rénov’ en 2024 !

Les barèmes du parcours décarboné pour MaPrimeRénov’ Jaune

Le programme MaPrimeRénov’ Jaune s’offre à vous comme une précieuse opportunité d’acquérir des aides financières pour entreprendre des projets de rénovation spécifiques.

Les montants de ces aides sont considérables. De 8000 à 9000 € :

  • pour la mise en place d’une chaudière à granulés,
  • si vous optez pour l’installation d’une pompe à chaleur géothermique ou solarothermique.

Liste des travaux éligibles et montants MaPrimeRénov’ jaune — 2024

Équipements et travaux éligibles
Forfait MaPrimeRénov’ 2024
CHANGEMENT DU SYSTÈME DE CHAUFFAGE OU D’EAU CHAUDE SANITAIRE
Chaudière à granulés
8 000 €
Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique
9 000 €
Système solaire combiné
8 000 €
Chaudière à bûches
6 500 €
Pompe à chaleur air/eau
4 000 €
Chauffe-eau solaire
3 000 €
Poêle à granulés
2 000 €
Poêle à bûches
2 000 €
Équipement solaire hybride
2 000 €
Foyer fermé ou insert
1 500 €
Réseau de chaleur et de froid
800 €
Chauffe-eau thermodynamique
800 €
OPÉRATIONS ACCESSIBLES SI COUPLÉES À UN GESTE DE CHAUFFAGE OU D’EAU CHAUDE SANITAIRE
Dépose d’une cuve à fioul
800 €
VMC double-flux
2 000 €
Isolation thermique des fenêtres et parois vitrées
80 € par équipement
Isolation des murs par l’extérieur
60 €/m2
Isolation des toitures-terrasses
60 €/m2
Isolation des murs par l’intérieur
20 €/m2
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles
20 €/m2
Protection contre les rayonnements solaires (Outre-mer)
20 €/m2
Audit énergétique
400 €

Les barèmes du parcours accompagné pour MaPrimeRénov’ jaune

Au sein du programme MaPrimeRénov’ décarboné, les tarifs sont prédéfinis en euros, tandis que pour MaPrimeRénov’ accompagné, le calcul repose sur le coût des travaux, se traduisant par l’application d’un pourcentage sur le montant hors taxes.

Ce pourcentage varie en fonction des gains d’efficacité énergétique, c’est-à-dire en fonction du nombre de paliers d’amélioration au Diagnostic de Performance Énergétique. Les logements qui progressent au minimum de la catégorie F ou G à la catégorie D peuvent bénéficier d’un avantage particulier, que l’on pourrait qualifier de “prime de sortie de situation précaire”.

Il est important de noter qu’à partir de l’année 2024, il devient impératif de faire appel à Mon Accompagnateur Rénov’. Cette structure spécialisée offre un accompagnement complet, couvrant aussi bien les aspects techniques, administratifs que financiers, avec une prestation subventionnée pouvant atteindre 1 600 €.

tableau mon accompagnateur renov jaune
Jaqe ©️ – Tableau barème du parcours accompagné MaPrimeRénov’ Jaune – Source : Hellio

Plafond de dépense éligible : de quoi parle-t-on ?

C’est le plafond tarifaire sur lequel se base le calcul de la prime.

Il s’agit d’une estimation du coût impliqué dans un projet de rénovation énergétique. Le but ? Améliorer sa classe au Diagnostic de Performance Énergétique. Cette mesure vise à prévenir toute forme d’abus de ce dispositif.

✏️ Exemple : Lorsque les travaux d’amélioration élèvent de trois échelons la qualité de l’habitat et entraînent des dépenses totalisant 80 000 euros, il devient impossible de bénéficier d’une subvention équivalant à 50 % de cette somme initiale de 80 000 euros, car la limite maximale préétablie se fixe à 70 000 euros. Par conséquent, le montant de l’incitation financière se fixe à 50 % du plafond, soit 70 000 euros, ce qui se traduit par une somme de 35 000 euros.

Un ménage jaune peut-il cumuler la prime avec d’autres aides ?

La possibilité d’accumulation de MaPrimeRénov’ avec d’autres dispositifs dépend de l’orientation choisie :

  • Dans le cadre du parcours décarboné, MaPrimeRénov’ peut être cumulée avec la prime des Certificats d’économies d’énergie, y compris les aides Coup de pouce, ainsi que les financements octroyés par certaines autorités locales et organismes de retraite.
  • Dans le cadre du parcours accompagné, il ne sera pas envisageable de compiler la prime de Certificat d’Economie d’Energie avec d’autres aides. Néanmoins, il est possible de solliciter une assistance financière locale en supplément

Une réduction automatique de la taxe sur la valeur ajoutée à hauteur de 5,5 % est mise en application sur la facture. Ceci à l’initiative d’amélioration de l’efficacité énergétique de l’habitation.

Enfin, l’éco-PTZ, permet d’emprunter jusqu’à 50 000 € sans aucun intérêts !

Qu’est-ce que la règle d’écrêtement ?


La règle d’écrêtement dans le cadre de MaPrimeRénov’ se réfère à un plafond de financement fixé pour l’aide, empêchant le financement à 100 % d’un projet de rénovation énergétique uniquement par les aides nationales. En 2024, cette règle s’applique différemment selon les parcours offerts par MaPrimeRénov’, soit le parcours Décarbonation ou le parcours Accompagné​​.

Le pourcentage maximal des travaux subventionnés varie en fonction du type de travaux et de la catégorie de revenus du demandeur.

  • MaPrimeRénov’ décarboné : jusqu’à 75 % d’aides
  • MaPrimeRénov’ accompagné : jusqu’à 80 % d’aides

✏️ Exemple : Prenons l’exemple de Sophie et Pierre, un couple qui souhaite rénover leur maison en 2024 en utilisant MaPrimeRénov’. Ils ont décidé d’installer une pompe à chaleur d’une valeur de 15 000 euros pour améliorer l’efficacité énergétique de leur domicile.

Sophie et Pierre ont un revenu annuel qui les place dans la catégorie des revenus moyens. Ils sont éligibles à MaPrimeRénov’ dans le cadre du parcours Accompagné, ce qui signifie qu’ils peuvent bénéficier d’une aide allant jusqu’à 80 % du coût de leurs travaux éligibles.


Calculons donc l’aide à laquelle ils peuvent prétendre :


Coût de la pompe à chaleur : 15 000 euros

Pour le parcours Accompagné, ils peuvent recevoir jusqu’à 80 % d’aides. Donc :

Aide possible = 0,80 * 15 000 euros = 12 000 euros


Sophie et Pierre peuvent donc bénéficier d’une aide de 12 000 euros pour financer leur pompe à chaleur. Cela signifie qu’ils devront débourser seulement 3 000 euros (15 000 euros – 12 000 euros) de leur poche pour mener à bien leur projet de rénovation énergétique, grâce à MaPrimeRénov’ dans le cadre du parcours Accompagné.

MaPrimeRénov’ Sérénité : une version terminée en 2024

L’intégration de l’aide à la rénovation énergétique destinée aux ménages modestes et très modestes dans le cadre du programme MaPrimeRénov’ récemment étoffé a ouvert de nouvelles perspectives, signant la fin de la version Sérénité de l’Anah.

Les barèmes ont connu une nette élévation, vous pouvez donc envisager que si vous êtes éligible en tant que ménage modeste (profil jaune), la prime de rénovation d’ampleur pourrait dépasser les 40 000 €.

Bien que son appellation ait disparu, la prime elle-même demeure inchangée dans son essence fondamentale : elle nécessite préalablement une étude énergétique, confiée à un professionnel, suivie d’une série de travaux visant à réduire la demande énergétique de votre domicile. La demande doit être formulée en ligne, sur le site officiel de l’Anah, pour compléter cette transition en douceur.

MaPrimeRénov’ : un coup de pouce à la rénovation des logements

De nos jours, la principale entrave à la réalisation des projets de rénovation énergétique demeure d’ordre financier. En effet, près d’un tiers des Français affirment que le manque de ressources budgétaires est la principale raison pour laquelle ils abandonnent l’idée de rénover, comme le révèle une enquête CSA menée pour le compte de Cofidis en mars 2020.

Pourtant, divers dispositifs sont en vigueur pour considérablement réduire le coût global de ces initiatives. Parmi eux, MaPrimeRénov’ se démarque en tant qu’assistance destinée aux particuliers. Instauré en janvier 2020, ce programme alloue des fonds pour l’exécution de certains travaux de modernisation des habitations, dans le but d’améliorer leurs performances énergétiques.

En résultat, vous bénéficiez d’une protection accrue contre les rigueurs du froid, de l’humidité ou des canicules estivales, tout en améliorant votre confort.

De plus, ces interventions ont pour effet significatif de réduire vos dépenses énergétiques, préservant ainsi à la fois votre budget et notre précieuse planète.

⭐️ 4 points clés à retenir :

  1. MaPrimeRénov’ Jaune est un programme d’aide à la rénovation énergétique destiné aux ménages modestes. Il permet de bénéficier de subventions pour la réalisation de certains travaux de modernisation des habitations afin d’améliorer leurs performances énergétiques.
  2. Les plafonds de revenus pour bénéficier de MaPrimeRénov’ Jaune sont différents en Île-de-France et dans le reste de la France. Ils varient en fonction du nombre de personnes composant le ménage.
  3. MaPrimeRénov’ Jaune peut être cumulée avec d’autres aides dédiées à l’amélioration énergétique, comme les Certificats d’Économies d’Énergie, les soutiens des collectivités locales ou ceux d’Action Logement. De plus, les travaux bénéficient d’un taux de TVA réduit à 5,5 %.
  4. MaPrimeRénov’ Jaune évolue en 2024 avec la création de deux voies : MaPrimeRénov’ accompagné et MaPrimeRénov’ décarboné. La première vise à financer les travaux de rénovation de grande envergure, tandis que la seconde soutient l’installation de systèmes de chauffe utilisant des énergies renouvelables. Les tarifs des aides varient en fonction des travaux réalisés.