Accueil » Blog » Comment améliorer le DPE d’une maison ? 3 points à connaître
Table of Contents

Comment améliorer le DPE d’une maison ? 3 points à connaître

Comment améliorer le dpe d'une maison ?
Sommaire

Comment améliorer le DPE d'une maison: Découvrez les avantages d'une amélioration du diagnostic de diagnostic de performance énergétique (DPE) de votre logement.

Créé en 2006 et révisé en 2021. Le DPE évalue la performance énergétique et les émissions de gaz à effet de serre. Obligatoire lors de la vente ou de la location d'un logement, il informe les futurs occupants sur leur consommation d'énergie future. Apprenez les travaux à effectuer pour améliorer votre DPE et optimiser votre consommation d'énergie.

Recevez jusqu’à 3 devis et économisez sur vos diagnostics immobiliers !

Pourquoi améliorer son DPE ?

Pour optimiser sa consommation énergétique

Optimisez votre consommation d’énergie en améliorant votre diagnostic de performance énergétique (DPE). Cela peut vous offrir des avantages lors de la vente ou de la location de votre bien immobilier. En plus de réduire votre consommation énergétique, certaines lois peuvent nécessiter des travaux pour louer votre propriété. Augmentez la valeur de votre propriété immobilière en améliorant votre diagnostic de performance énergétique (DPE). Une meilleure étiquette énergétique rend votre logement moins polluant. Également moins énergivore, ce qui peut le faire paraître plus attractif sur le marché immobilier. Pour les propriétaires vendeurs, cela peut être un atout considérable. Selon Seloger.com, 87% des acheteurs accordent de l’importance à la performance énergétique lors de leur achat. Améliorer votre diagnostic de performance énergétique (DPE) peut également vous offrir des avantages en tant que propriétaire bailleur. En proposant un logement peu énergivore, les locataires peuvent réaliser des économies d’énergie et diminuer leurs factures de gaz et/ou d’électricité. Ce facteur peut devenir un argument de location pour votre propriété.

Pour favoriser la location de son bien

Le critère de performance énergétique dans le bail devient un critère de décence. Depuis août 2022, les propriétaires ne peuvent plus augmenter le loyer pour les logements classés F ou G.

Les logements classés G ne seront plus proposés à la location à partir de 2023. Ceux classés F suivront en 2028. Les propriétaires bailleurs doivent anticiper ces évolutions légales et mener des travaux de rénovation énergétique pour rester conformes. Lorsque vous êtes propriétaire d’un bien immobilier destiné à la location, il est important de considérer l’efficacité de votre bien et de chercher à améliorer sa note DPE. C’est un document obligatoire pour toute transaction immobilière et permet d’évaluer la consommation d’énergie d’un logement ainsi que son impact sur l’environnement.

Améliorer la note de son bien peut vous apporter plusieurs avantages :

  1. Tout d’abord, cela peut vous permettre d’attirer davantage de locataires potentiels. Les locataires sont de plus en plus sensibles à la question de l’efficacité énergétique et recherchent souvent des logements avec une consommation énergétique plus faible.
  2. En améliorant la note DPE de votre bien, vous pouvez donc vous démarquer de la concurrence et attirer des locataires prêts à payer un loyer plus élevé pour un logement économe en énergie.
  3. De plus, une note DPE élevée peut également vous permettre de réduire vos coûts de fonctionnement en tant que propriétaire. Un logement plus économe en énergie signifie des factures d’électricité et de chauffage moins élevées, ce qui peut se traduire par des économies à long terme sur vos coûts de gestion immobilière.

Pour en savoir plus au sujet de la location de son bien immobilier, nous vous invitons à consulter l’article suivant : Découvrir les astuces pour bailleur 😉

Lettre
Consommation énergétique en kWh/m²/ an
Rejet de gaz à effet de serre en kg équivalent CO2/m²/an
A
Jusqu’à 70 kWh/m²/an
Jusqu’à 6 kg eq.CO2/m²/an
B
Entre 70 à 110 kWh/m²/an
Entre 6 à 11 kg eq.CO2/m²/an
C
Entre 110 à 180 kWh/m²/an
Entre 11 à 30 kg eq.CO2/m²/an
D
Entre 180 à 250 kWh/m²/an
Entre 30 à 50 kg eq.CO2/m²/an
E
Entre 250 à 330 kWh/m²/an
Entre 50 à 70 kg eq.CO2/m²/an
F
Entre 330 à 420 kWh/m²/an
Entre 70 à 100 kg eq.CO2/m²/an
G
plus de 420 kWh/m²/an
plus de 100 kg eq.CO2/m²/an

comment améliorer dpe maison étiquette

🧠 L’info JAQE : Si vous souhaitez davantage d’informations au sujet des étiquettes DPE, nous vous invitons à consulter notre article Etiquette DPE

Comment améliorer son DPE ?

Pour augmenter le DPE d’un appartement (et d’une maison), il est crucial de réaliser des améliorations en matière d’efficacité énergétique. Ces améliorations peuvent toucher divers éléments du bâtiment.

Généralement, pour entamer une rénovation complète, il est recommandé de suivre les étapes suivantes :

  1. Commencer par l’isolation thermique pour réduire la consommation d’énergie du logement ;
  2. Installer un système de chauffage performant et un thermostat ;
  3. Mettre en place un système de ventilation.

L’ordre est important. Par exemple, si vous remplacez votre système de chauffage avant de faire l’isolation, vous risquez de choisir un appareil trop puissant.

Je vous conseille de réaliser certaines améliorations pour améliorer la performance énergétique de votre maison et ainsi améliorer votre DPE (Diagnostic de Performance Energétique). Voici quelques conseils synthétiques à prendre en compte :

Isolation : une bonne isolation de la toiture, des murs et des sols permet de limiter les déperditions de chaleur et d’améliorer le confort thermique de la maison.

Chauffage : il est recommandé d’installer un système de chauffage performant et économe en énergie, tel qu’une pompe à chaleur, une chaudière à condensation ou des radiateurs à haute performance énergétique.

Eau chaude : je recommande d’installer un système de production d’eau chaude performant, tel qu’un chauffe-eau solaire ou une chaudière à condensation.

Ventilation : une ventilation efficace permet aussi de limiter les pertes de chaleur et d’améliorer la qualité de l’air intérieur. Il est recommandé d’installer une ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux.

Utilisation d’équipements économes : je recommande d’utiliser des équipements électroménagers, des ampoules et des systèmes d’éclairage économes en énergie.”

Raphaël, expert et passionné de diagnostic immobilier

✏️ Exemple : Prenons l’exemple d’Ariane qui cherche à réduire la consommation énergétique de son logement. Elle prend conseils auprès d’un agent immobilier qui lui suggère de prendre les initiatives suivantes :
  • Installer des équipements économes en énergie : Pour réduire sa consommation d’énergie, Ariane peut installer des équipements économes en énergie comme des ampoules LED, une pompe à chaleur, une chaudière à condensation, etc.
  • Réduire la consommation d’eau chaude : L’eau chaude représente une part importante de la consommation d’énergie d’un logement. Ariane peut réduire sa consommation d’eau chaude en prenant des douches plutôt que des bains, en réduisant la température du ballon d’eau chaude, en isolant les tuyaux d’eau chaude, etc.
  • Isoler son logement : L’isolation est l’un des meilleurs moyens de réduire sa consommation d’énergie. Ariane peut installer des isolants thermiques dans les murs, les combles et les planchers pour réduire les pertes de chaleur.
  • Réduire la consommation d’électricité : Ariane peut réduire sa consommation d’électricité en éteignant les équipements électriques lorsqu’elle ne les utilise pas, en optant pour des équipements économes en énergie, en utilisant des multiprises avec interrupteur pour couper plusieurs équipements en même temps, etc.
  • Utiliser les énergies renouvelables : Ariane peut installer des équipements utilisant les énergies renouvelables comme des panneaux solaires pour produire de l’électricité ou de l’eau chaude, une pompe à chaleur géothermique pour chauffer son logement, etc.
  • L’isolation thermique est l’un des travaux les plus importants pour améliorer le DPE d’un logement.

    DPE GES
    peakimmobilier.com © – déperditions thermiques

    L’isolation est la clé d’une rénovation réussie. Selon l’Ademe, dans un logement ancien ou mal isolé, les pertes de chaleur se produisent principalement par la toiture (25 à 30 % des pertes). Viennent ensuite les murs (20 à 25 %), l’air renouvelé ou les fuites d’air diverses (20 à 25 %), les fenêtres (10 à 15 %), les planchers bas (7 à 10 %). Les interruptions dans l’isolation (5 à 10 %). Contrairement aux idées reçues, il ne suffit donc pas d’installer du double vitrage pour améliorer l’isolation. L’isolation des combles, qu’ils soient perdus ou aménageables, est essentielle. L’isolation des murs peut se faire par l’extérieur (ITE) ou par l’intérieur (ITI). Le remplacement des fenêtres et l’installation de double vitrage réduisent les pertes d’énergie qui se produisent par les ouvertures (fenêtres ou portes-fenêtres). Quant à l’isolation des planchers bas, elle permet de réduire les pertes thermiques des pièces situées au-dessus d’un garage ou d’une cave, par exemple.

    améliorer le dpe maison
    Canva © – Exemple d’isolation thermique

    Optimisez votre bilan énergétique avec un système de chauffage performant

    Améliorer votre bilan énergétique peut être simple. En changeant votre équipement et votre source d’énergie, que ce soit pour le chauffage ou la production d’eau chaude. Dans certains cas, calorifuger les tuyaux de chauffage ou installer des robinets thermostatiques peut suffire. Pour choisir parmi les options disponibles, consultez un chauffagiste et suivez les conseils du diagnostiqueur si vous avez déjà effectué le DPE.En installant un système de chauffage performant, votre classement énergétique maison s’améliorera immédiatement. Un poêle à granulés, une chaudière à condensation ou un thermostat d’ambiance peuvent tout changer.

    En changeant votre chauffe-eau et en faisant le bon choix, vous réduirez également votre consommation d’énergie. Surtout si l’ancien est encore en service. Actuellement, les modèles solaires ou les cumulus thermodynamiques sont les seules options disponibles

    N’oubliez pas les systèmes de contrôle et de programmation du chauffage. Tels que les thermostats. Ils vous permettent de sélectionner la température souhaitée et de programmer l’appareil de chauffage en conséquence. Outre un certain niveau de confort, ces équipements peuvent réduire votre consommation d’énergie de 5 à 15% selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe)

    Améliorez l’isolation pour une meilleure ventilation et un environnement sain

    Une ventilation adéquate aide à réduire la condensation et l’humidité. Cela permet de limiter la surconsommation énergétique lors du chauffage. Installez une VMC double flux pour une aération optimale et une évacuation efficace de l’humidité et de la pollution intérieure.

    Assurez une qualité de l’air optimale dans votre logement grâce à une ventilation efficace. Évacuez l’humidité et les polluants de l’air pour une meilleure santé. Le système de ventilation double flux est le plus rentable et performant pour une aération optimale de chaque pièce.

    Il est également important de mener des travaux de ventilation pour des raisons de santé. En effet, un renouvellement insuffisant de l’air peut entraîner une pollution intérieure. Cela qui peut provoquer des problèmes respiratoires à long terme.

    prix maison neuve
    Canva © – Exemple de ventilation

    Améliorez votre DPE grâce au relamping

    Le remplacement de l’éclairage fait partie d’une approche écologique, encouragée par les nouvelles réglementations. Depuis le lancement du Grenelle de l’environnement en 2007, la France se concentre sur une politique active pour le développement durable. Plusieurs lois visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Aussi à améliorer l’efficacité énergétique, notamment en ce qui concerne la gestion des luminaires, de la conception à leur recyclage.

    Remplacez les anciennes ampoules par des éclairages LED pour économiser de l’énergie. La LED consomme en moyenne 9 fois moins qu’une ampoule à incandescence. Elle peut durer jusqu’à 50 000 heures selon l’Agence de l’environnement. Améliorez également votre confort lumineux en privilégiant la lumière jaune plutôt que bleue.

    Le remplacement des lampes assure une mise à jour du parc d’éclairage sans modification des infrastructures électriques. Il peut être effectué de manière corrective en remplaçant uniquement les lampes défectueuses. Mais il est plus rentable dans un cadre préventif. Le remplacement complet des lampes peut réduire et optimiser les coûts grâce à des tarifs plus avantageux. De plus, Récylum gère désormais la collecte et le recyclage des lampes usagées.

    prix maison neuve
    Canva © – Exemple de relamping

    🧠 L’info JAQE : Comment améliorer le score énergétique DPE d’un appartement ? Optimiser l’efficacité énergétique d’un logement ancien nécessite souvent des rénovations collectives. Telles que les systèmes de chauffage ou les parties communes. Il faut donc obtenir l’approbation de la copropriété. Il est possible d’améliorer le DPE d’un appartement, mais cela prend généralement plus de temps et requiert un vote en assemblée générale de la copropriété.

    Combien cela coûte t-il ?

    La surface du logement détermine le coût, comptez entre 500 et 900 euros par m² pour une rénovation globale. Pour un appartement de 50 m², le coût sera compris entre 25 000 et 45 000 euros, et pour un logement de 100 m², entre 50 000 et 90 000 euros.

    Améliorez votre DPE avec une rénovation énergétique partielle moins coûteuse en installant un thermostat programmable. Ou des robinets thermostatiques connectés. Bénéficiez également de nombreuses aides pour réduire la facture.

    Optimiser le score énergétique d’un bâtiment classé F ou G peut souvent coûter plus cher que d’améliorer une classe énergétique E. En gros, plus la classe énergétique cible est ambitieuse, plus les coûts d’optimisation du DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) seront élevés. Bien que cela puisse sembler être un obstacle, il est important de considérer les économies à long terme ainsi que la hausse de la valeur du bien immobilier sur le marché. Quelles aides pour améliorer le DPE ?

    Pour réduire les coûts de la rénovation énergétique, vous pouvez bénéficier d’aides pour améliorer votre DPE. La Prime Energie ENGIE est une aide financière qui permet de financer les travaux de rénovation énergétique dans les logements construits depuis plus de 2 ans. Son montant dépend de l’adresse, du type de travaux et du revenu du foyer.

    Voici quelques aides possibles dont vous pourrez bénéficier :

    • MaPrimeRénov'” est une aide de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat), qui est la fusion du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et “d’Habiter Mieux Agilité” de l’Anah. Cette aide est destinée aux logements construits depuis plus de 15 ans. Elle aide à financer les travaux de rénovation énergétique, y compris le DPE. Le montant de cette aide dépend des revenus du ménage et des travaux à mener. Elle peut être cumulé avec la Prime Energie ENGIE.
    • “MaPrimeRénov Sérénité” : Cette aide de l’Agence Nationale de l’Habitat finance les travaux de rénovation qui permettent au moins 35 % d’économies d’énergies. Elle est plafonnée à 30 000 euros et peut couvrir 50 à 35 % des frais HT pour les ménages très modestes ou modestes. Elle peut être combinée avec la Prime Énergie depuis juillet 2022.
    • Éco-PTZ : Un crédit bancaire remboursable sur 20 ans et plafonné à 50 000 euros pour les travaux de rénovation énergétique. Il est accessible dans les banques partenaires de l’État.
    • TVA à 5,5% : Les ménages qui font appel à un professionnel peuvent bénéficier d’un taux de TVA de 5,5 % sur le matériel et la main d’œuvre.
    • Chèque Énergie : Ce chèque annuel peut être utilisé pour payer les factures d’énergies ou les travaux réalisés par un artisan RGE. Son montant varie de 48 à 277 euros.
    • Exonération de Taxe Foncière : Certaines mairies peuvent exonérer la taxe foncière pour les logements construits avant 1989. Vérifiez auprès de votre mairie pour plus d’informations.
    • La loi Denormandie offre une réduction d’impôts. Elle peut aller jusqu’à 21 % pour les personnes qui achètent un bien à rénover entre le 28 mars 2019 et le 31 décembre 2023. Ce avantage fiscal est plafonné à 300 000 euros et pour être éligible, les travaux doivent représenter au minimum 25 % du coût total de l’acquisition.

    🧠 L’info JAQE : Une étude de l’Ademe révèle que pendant la période 2016-2017, 75% des travaux de rénovation énergétique en maisons individuelles n’a pas eu d’effet sur la classe de DPE. Ce chiffre souligne la nécessité d’une vision complète du projet de rénovation. Elle inclut les postes de travaux incontournables et une coordination efficace. Cela montre également l’importance d’un accompagnement qualifié tout au long du projet. Source : Ademe – Rénovation performante par étapes – 2021

    ⭐️ Les points à retenir
  • Optimisez votre consommation d’énergie en améliorant votre diagnostic de performance énergétique (DPE). Cela peut vous offrir des avantages lors de la vente ou de la location de votre bien immobilier.
  • Pour augmenter le DPE d’un appartement (et d’une maison), il est crucial de réaliser des améliorations en matière d’efficacité énergétique.
  • La surface du logement détermine le coût, comptez entre 500 et 900 euros par m² pour une rénovation globale.
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *