Accueil » Blog » Toiture amiante : Que faire ? Tout ce qu’il faut savoir
Table of Contents

Toiture amiante : Que faire ? Tout ce qu’il faut savoir

Toiture Amiante
Sommaire

Toiture amiante : l'amiante a été grandement utilisé dans la construction de bâtiments. C'est à cause de sa dangerosité que le diagnostic amiante est obligatoire.

Ce n'est qu'en 1996 que l'utilisation de l'amiante a été intégralement interdite en France, à travers le Décret n°96-1133 du 24 décembre 1996, marquant l'arrêt de la fabrication, de la transformation, de la vente, de l'importation, de la mise sur le marché et du transfert de toutes formes de fibres d'amiante. Malgré cela, il existe encore des parties de bâtiments contaminés, notamment au niveau du toit. Tenez-vous informés grâce à notre article !

Recevez jusqu’à 3 devis et économisez sur vos diagnostics immobiliers !


Toiture en amiante : détection, dangers et risques

La toiture en amiante est une problématique importante en matière de sécurité et de santé publique. De nombreuses maisons et bâtiments ont été construites avec une utilisation de l’amiante jusqu’à son interdiction en 1997.

Les préoccupations liées à l’amiante ne se limitent pas seulement aux propriétaires, mais touchent également la sécurité et la santé publique. Les risques liés à l’exposition à la poussière d’amiante doivent être pris au sérieux.

Lorsque l’amiante se détache et entre dans l’air sous forme de fibres, cela peut créer un risque majeur pour la santé. Le prix à payer pour une exposition à l’amiante dans l’air peut être très élevé, tant en termes de santé que de conséquences financières.

Cependant, de nombreux bâtiments existants continuent d’avoir des toits en infecté, ce qui peut constituer un danger pour la santé des occupants et des travailleurs.

L’amiante est un matériau toxique, pouvant amener à des maladies graves, notamment respiratoires.

Est-ce dangereux d’avoir une toiture en amiante ?

La toiture infectée représente-t-elle un danger pour la santé ? Tout dépend de l’état du toit. En effet, le fibrociment est en généralement utilisé pour la couverture du toit

  • Si l’imperméabilité de votre toit est intacte, c’est-à-dire que l’eau et la poussière ne peuvent pas être en contact avec le fibrociment amianté, sa présence n’est pas dangereuse.
  • Au contraire, si votre toiture contenant de l’amiante est abîmée, il y a un risque d’exposition. Il faudra absolument éviter la dispersion des poussières ! Dans ce cas, il faudra absolument résoudre le problème de l’amiante dans le toit.

Lorsque des matériaux contenant de l’amiante se détériorent, ils peuvent libérer des fibres dangereuses sous forme de poussière d’amiante. Ces particules minuscules peuvent être inhalées et posent un risque sérieux pour la santé.

Comment savoir s’il y a de l’amiante dans ma toiture?

Il n’y a pas de moyen de détecter la toiture infectée à l’oeil nu. Il faudra demander un diagnostic auprès d’un diagnostiqueur professionnel. La seule chose que vous pouvez faire, c’est évaluer les facteurs de risques.

Voici comment les évaluer :

1. Vérifier le résultat du Diagnostic Technique Amiante (DTA). Si un diagnostic amiante a déjà été réalisé, vous devriez savoir si de l’amiante est présent grâce au résultat du rapport. En cas de résultat positif à la substance, vous saurez si cela représente un danger ou non. 

2. Comparer la date de construction du bien et celle de l’interdiction d’utilisation d’amiante (1er janvier 1997).

3. Voir l’historique des travaux de rénovation réalisé pour votre bien immobilier. Attention ! Si le résultat du diagnostic est négatif mais que des travaux ont été réalisés entre-temps, il y a des risques d’exposition. 

4. Évaluer l’état de votre toit. S’il semble abîmé et qu’il présente des dégradations, il peut y avoir des risques que les matériaux en mauvais état libèrent de la poussière d’amiante.

vieille maison contenant de l amiante

“Pour se débarrasser des toitures en fibrociment contenant de l’amiante, l’intervention de professionnels spécialisés est nécessaire, ce qui peut être coûteux. Surveiller régulièrement l’état de ces matériaux est essentiel pour éviter les risques d’exposition.”

Hubert Fontaine – Rustica (2021)

Comment savoir si mon toit amianté est bien imperméable?

Pour savoir si votre toit est imperméable, il y a plusieurs choses à vérifier :

  1. Tout d’abord, jetez un coup d’œil général sur votre toit pour voir s’il n’y a pas de fissures ou de déchirures qui pourraient laisser s’échapper de l’amiante. 
  2. Ensuite, regardez de plus près pour voir s’il n’y a pas de signes d’infiltration d’eau, comme des taches ou de la moisissure. 
  3. Enfin, vous pouvez faire effectuer des tests d’étanchéité par un expert en amiante. 

Si vous avez des doutes sur l’étanchéité de votre toit, il est impératif de demander l’avis d’un professionnel.

🧠 L’info JAQE : Ces conseils sont à titre indicatifs et ne peuvent pas remplacer le diagnostic réalisé par un professionnel ! De plus, n’essayez pas de regarder par vous-même la toiture. Vous pourriez inhaler des poussières de fibres d’amiante.

couverture toit

Que faire en cas de toit amianté ? Obligations et travaux à réaliser

Comment réagir ?

Si vous pensez que votre toit peut être dangereux, il est important d’agir rapidement. Vous pourrez ainsi minimiser les risques pour votre santé et celle de votre entourage. 

Que devez-vous faire? 

Étape 1 : contacter un professionnel certifié

La première chose à faire est de faire appel à un professionnel en amiante pour évaluer la situation et vous conseiller sur les mesures à prendre. Il réalisera un diagnostic de votre toit et saura vous dire si le danger est réel.

Il est essentiel lors d’une présence de libération de faire appel à un professionnel.

Étape 2 : traiter l’amiante

Il est possible que l’expert recommande de procéder à un désamiantage, retirer le toit infecté si cela est nécessaire pour garantir votre sécurité. Sinon, il sera possible de confiner la matière grâce à un produit spécifique. Ce produit réimperméabilisera votre toiture!

Dans tous les cas, il est important de suivre les conseils de l’expert pour minimiser les menaces liées à l’amiante. Il est d’ailleurs conseillé de faire des contrôles réguliers du toit de votre maison pour en vérifier l’état général.

traitement toit amiante

Quelles obligations pour une toiture en amiante ?

Votre toit contient de l’amiante ? Plusieurs règles sont à respecter, selon votre situation. Pour connaître les obligations que vous avez, vous devez réaliser un diagnostic.

Voici les différentes situations possibles :

Votre toiture amiante est en bon état et ne représente pas de dangers

Vous pourrez alors conserver votre toiture telle quelle. Il faudra par contre procéder à un contrôle de l’installation tous les 3 ans. Pensez également à surveiller par vous-même son état afin d’éviter toute exposition à l’amiante.

Si vous remarquez une dégradation, ne prenez pas de risques, faites venir un expert !

L’amiante contenu dans votre toit est dangereux pour votre santé

Cela signifie que le matériau qui contient la substance risque de s’échapper du toit. Par exemple par les faux plafonds.

Cela se fait notamment via les poussières ou au contact de l’eau. Dans ce cas, c’est au diagnostiqueur de vous donner la marche à suivre :

  • confiner le matériau à l’aide d’un produit spécial,
  • ou procéder à un désamiantage et changer le matériau contaminé. 

🧠 L’info JAQE : si l’état du toit représente un danger, vous devrez effectuer les travaux nécessaires dans les 36 mois.

Si vous envisagez des travaux de rénovation ou de remplacement de votre toiture contenant de l’amiante, assurez-vous de consulter les règlements locaux. Et d’obtenir les autorisations nécessaires, comme le permis de construire ou travaux, le cas échéant.

Traitement par encapsulage

Le traitement d’un toit infecté par encapsulage est une méthode qui permet de recouvrir les matériaux amiantés. Cela se fait avec une couche protectrice pour empêcher la libération des fibres d’amiante.

L’encapsulage consiste à appliquer une couche de produit spécialisé sur le toit, qui sèche et durcit pour former une barrière protectrice.

➡️ Cette méthode est souvent utilisée lorsque le retrait de l’amiante n’est pas possible ou n’est pas économiquement viable.

Le traitement par encapsulage est considéré comme une méthode sûre et efficace pour gérer les toits en amiante. Cela à condition qu’il soit réalisé par des professionnels qualifiés et expérimentés, conformément aux normes de sécurité et de santé au travail.

Désamiantage de la toiture

S’il n’est pas possible de réparer votre toit pour éviter la propagation de matières toxiques, il faudra alors changer la partie du toit qui est contaminée.

⚠️ Vous devrez donc entamer un processus de désamiantage

Pour cela, il faudra faire appel à une entreprise spécialisée :

  1. Le professionnel retirera les matériaux concernés pour procéder à une mise en sécurité de votre maison. 
  2. Puis il devra s’occuper de débarrasser les matériaux contaminés par l’amiante. Il y a un processus à respecter pour la protection de l’environnement et éviter la pollution. Il doit s’occuper du transport et de l’élimination des déchets amiantés.

traitement de toit amiante

Est-il obligatoire de retirer l’amiante de la toiture ?

Pour savoir si l’amiante doit nécessairement être retirée, il faut se référer au rapport du diagnostic

Ce diagnostic vous permettra d’avoir un aperçu des éléments contaminés présents dans votre maison ou votre appartement. 

Les éléments sont répertoriés en deux colonnes (A & B). Ceux de la liste A doivent être éliminés au plus vite, tandis que ceux de la liste B peuvent être maintenus s’ils sont en bon état et intacts. Le toit fait partie de la liste B. 

Cela signifie que deux cas se présentent à vous :

  • Le toit n’est pas endommagé : il n’y a donc aucune obligation de retirer l’amiante
  • Le toit est endommagé : vous avez alors l’obligation de procéder à des travaux de désamiantage ou mise en sécurité

Attention cependant, la validité diagnostic amiante est limitée!

🧠 L’info JAQE : Si vous souhaitez faire les travaux de rénovation d’un bien immobilier, il faudra penser au RAAT repérage amiante avant travaux

✏️ Exemple : Prenons l’exemple de Justine qui découvre la présence d’amiante sur son toit. Elle cherche une solution pour s’en débarrasser.

Justine doit d’abord faire réaliser un diagnostic amiante afin de connaître l’état de son toit et le type d’amiante présent. Ensuite, elle doit faire appel à une entreprise spécialisée dans le désamiantage pour éliminer l’amiante en toute sécurité et conformément à la réglementation en vigueur.

Plusieurs solutions sont envisageables pour remplacer le toit en amiante :

  • Le remplacement complet du toit : cette solution est la plus efficace mais également la plus coûteuse. Il est possible d’opter pour différents types de toitures : tuiles, ardoises, zinc, etc.
  • Le recouvrement du toit existant : cette solution consiste à poser une nouvelle toiture par-dessus l’ancienne. Elle est moins onéreuse que le remplacement complet du toit mais ne permet pas de supprimer complètement l’amiante.

    Le coût pour l’élimination de l’amiante dépendra de plusieurs facteurs tels que la superficie du toit, l’état du matériau amianté et l’accès au toit. En moyenne, le coût pour le retrait d’un toit en amiante-ciment peut varier entre 50 et 100 € par mètre carré.

    Par exemple, si votre toit mesure 100 mètres carrés, le coût pour l’enlever sera compris entre 5000 et 10 000 €. Il est important de noter que ce coût peut être réduit grâce à des subventions et aides financières proposées par certaines collectivités locales et l’Agence nationale de l’habitat (ANAH).

Combien coûte le traitement d’un toit amiante ?

Prix du traitement de l’amiante

Le processus de désamiantage est coûteux. Il faudra compter plusieurs milliers d’euros au minimum. Le prix se situe au minium à partir de 200€/m².

Voici un tableau indicatif du prix minium selon la surface de votre toit :

Surface toit m2
Prix minimum
Prix moyen
Toit 20m2
4 000€
7 000€
Toit 40m2
8 000€
14 000€
Toit 60m2
12 000€
21 000€
Toit 80m2
16 000€
28 000€
Toit 100m2
20 000€
35 000€
Toit 120m2
24 000€
42 000€

Voici les prix des différents types de travaux pour le traitement d’un toit en amiante :

Type de désamiantage
Prix au m2
Diagnostic amiante
À partir de 99€
Confinement du toit
À partir de 9€ par m2
Désamiantage du toit avec plaques ondulées de fibrociment
À partir de 24€ par m2
Désamiantage du toit avec fibrociment ondulé
À partir de 19€ par m2

Une fois le désamiantage réalisé, il faudra également procéder à l’enlèvement des déchets d’amiante.

Enlèvement et retrait toit amiante
Prix
Matériau classe I
À partir de 349€ par tonne
matériau classe II
À partir de 24€ par m2

🧠 L’info JAQE : Veuillez noter que les prix sont donnés à titre indicatif et ne doivent pas servir de référence absolue. Le mieux à faire est de contacter le prestataire de service directement afin d’obtenir un devis.

 

toit désamiantage

Quelles aides pour désamianter une toiture ?

Oui le désamiantage coûte très cher, mais sachez qu’il existe des aides financières pour réaliser ce type de travaux. Des réductions fiscales et des subventions de l’État français sont là pour aider à gérer une toiture amiante :

  • L’ANAH propose des aides aux propriétaires
  • L’État accorde des déductions fiscales et un taux de TVA réduit pour les projets de démolition

Plusieurs conditions doivent être remplies pour qu’un projet de logement soit éligible à l’aide de l’ANAH :

  • La date de construction du logement
  • La réalisation obligatoire des travaux par un professionnel certifié
  • Une amélioration de l’état général du logement

En fonction des revenus perçus, les aides peuvent être accordées à destination du propriétaire ou du locataire. Les bailleurs ont le droit de déduire les frais de diagnostic et de retrait de l’amiante de leurs revenus imposables.

Dans certaines circonstances, la protection des bailleurs de logements sociaux contre l’exposition à des dangers pour la santé peut donner droit à une réduction de 5% de la TVA.

Pour davantage d’informations à ce sujet, nous vous invitons à consulter Écologie.Gouv

Comment maîtriser le développement de l’amiante ?

Voici ce que vous pouvez faire ou non en présence d’une toiture en amiante, et comment le faire.

Comment nettoyer un toit en fibrociment amiante ?

Il est essentiel de prendre des précautions lors du nettoyage d’un toit recouvert de fibrociment

En effet, la plupart des plaques de fibrociment contenant de l amiante, leur manipulation est dangereuse. Il n’y a pas de différences dans les étapes du nettoyage d’un toit en fibrociment avec ou sans amiante.

Cependant, les outils et les techniques varient, car il est indispensable de ne pas endommager le matériau.

  1. Nettoyer le toit à l’aide d’un antimousse
  2. Laisser poser quelques minutes
  3. Nettoyer délicatement les tuiles
  4. Rincer le produit avec une méthode douce (ne surtout pas utiliser un jet à haute pression, cela risque d’abîmer le toit et libérer l’amiante!)
  5. Appliquer une peinture spéciale fibrociment

Il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel afin d’éviter de dégrader le toit ou de vous blesser.

⚠️ Si vous décidez de quand même le faire par vous-même, utilisez des protections (kit de désamiantage).

Peut-on louer sa maison avec un toit en amiante ?

Il est possible de louer une maison avec une toiture amiante. En effet, l’obligation de dapp amiante parties privatives est valable pour les logements se trouvant dans un immeuble d’habitation collectif.  Les maisons individuelles sont exonérées.

  • Si l’amiante présent dans votre bien immobilier ne représente pas un danger pour la santé, vous pourrez mettre votre maison en location. Cependant, les locataires doivent en être avertis. Vous devez également leur transmettre les consignes de sécurité à respecter !
  • Si elle représente un danger, vous serez alors dans l’obligation de procéder soit à des travaux de désamiantage, soit à la mise en sécurité grâce à l’encapsulage.

Si vous êtes copropriétaire dans un immeuble construit avant 1997, pensez à transmettre à votre locataire le diagnostic amiante copropriété, concernant les parties communes.

Peut-on vendre sa maison avec un toit en amiante ?

Peut-on vendre une maison avec un toit en amiante ? C’est possible. En effet, la loi n’empêche pas la vente d’une maison individuelle amiantée. Il faut seulement respecter quelques conditions :

  1. Réaliser le diagnostic amiante avant vente
  2. Transmettre le rapport de diagnostic amiante, qui devrait se trouver dans le dossier de diagnostic technique
  3. Prévenir l’acheteur de la présence d’amiante, la transparence est obligatoire, peu importe le résultat du diagnostic
  4. Réaliser les travaux obligatoires selon le résultat du diagnostic

Comment lire le diagnostic amiante ?

Suite au diagnostic amiante réalisé, vous obtiendrez sur le rapport une note entre 1 et 3.

Voici ce que signifient ces trois notes:

  • N=1 : Il est nécessaire de réaliser une surveillance tous les 3 ans. Cela permettra de vérifier que la toiture ne se dégrade pas avec le temps. Cela doit être fait par un opérateur de repérage.
  • N=2 : Une mesure du niveau d’empoussièrement doit être mise en place. Cette mesure doit être réalisée par un laboratoire réglementé du ministère de la santé. Dans le cas où le taux de fibres dépasserait 5 fibres par litre, des travaux seront obligatoires.
  •  N=3 : Des travaux doivent être entrepris. Selon l’état de dégradation du matériau contenant le fibrociment, ce sera un confinement ou un retrait. Vous aurez alors un délai de 3 ans à compter de la date du diagnostic. 

⭐️ Les points à retenir
  • Une toiture en amiante peut présenter des dangers pour la santé
  • Il est important de faire appel à un expert pour gérer la situation
  • Il faudra compter plusieurs milliers d’euros au minimum. Le prix se situe au minium à partir de 200 €/m².
  • Un toit infecté par l’amiante peut être vendu sous certaines conditions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *