Accueil » Blog » Diagnostic humidité : tout savoir sur ce document indispensable
Table of Contents

Diagnostic humidité : tout savoir sur ce document indispensable

Diagnostic Humidite
Sommaire
Comprendre les subtilités du diagnostic d'humidité n'est pas seulement bénéfique ; c'est crucial. Dans le domaine de l'immobilier, évaluer les niveaux d'humidité à l'intérieur d'une propriété est primordial pour maintenir un environnement de vie sain et éviter les risques potentiels pour la santé. Rejoignez-nous alors que nous plongeons dans les éléments essentiels du diagnostic d'humidité, découvrant des perspectives clés pour protéger votre maison et votre bien-être.

Recevez jusqu’à 3 devis et économisez sur vos diagnostics immobiliers !

Quelles sont les sources d’humidité dans un logement ?

Les causes d’humidité dans un bien immobilier

Aucun bâtiment n’est à l’abri de l’humidité. Cela peut être dû à de multiples facteurs comme :

  • un dégât des eaux
  • une ventilation défaillante
  • une mauvaise isolation
  • des infiltrations d’eau

Dans tous les cas, il est important de mettre en place des actions pour les résoudre.

LE DÉGÂT DES EAUX

Un dégât des eaux non traité peut être la source d’humidité. Cela peut provenir de pleins de choses comme :

  • une canalisation intérieure qui a cédé
  • un équipement sanitaire qui fuit
  • une fenêtre cassée

Lorsque ces dégâts sont visibles, il suffit de faire venir un plombier-chauffagiste et un plaquiste pour réparer l’équipement et le mur. Dans certains cas, un diagnostic humidité peut être nécessaire pour rechercher la source exacte de l’eau.

diagnostic humidité dégats des eaux
Capture d’écran mobile dégâts des eaux – Source : Google Images

LE SYSTÈME DE VENTILATION

Une ventilation défaillante est souvent à l’origine d’une concentration en humidité trop élevée. À savoir que ce dispositif est obligatoire selon l’arrêté du 22 octobre 1969. En effet, les constructeurs sont tenus de l’installer afin de permettre le renouvellement de l’air ambiant.La RE2020 préconise une VMC double flux hygroréglable pour un meilleur confort.

L’ISOLATION DU BIEN IMMOBILLIER

Si elle est mauvaise, elle peut favoriser la saturation d’eau dans l’air. Des infiltrations d’eau peuvent se produire par des fissures, des tuiles cassées ou des ouvertures entre une porte et un mur. Pour éviter cela, il est primordial d’isoler les points clés du bâtiment :

  1. le toit
  2. les murs intérieurs
  3. les murs extérieurs
  4. les sols
  5. les ouvertures vitrées

LES INFILTRATIONS D’EAU

Elles sont une autre cause importante de l’humidité. Elles sont liées à l’enveloppe du bien immobilier. Pour les éviter, l’enveloppe du bâtiment doit être étanche. Par conséquent, des enduits étanchéifieurs doivent être appliqués.

LES REMONTÉES CAPILLAIRES

Les remontées capillaires sont un autre problème qui peut affecter la solidité du bâtiment. Lorsque le sol est très humide, il arrive que l’humidité remonte jusqu’à environ 1,5 mètre de haut.

Quand cela se produit, elle va s’infiltrer dans les matériaux poreux. Les murs qui sont en contact avec l’humidité du sol vont alors « transpirer ». Cette transpiration peut causer tout d’abord des désagréments esthétiques. Mais elle peut aussi avoir des conséquences sur la santé des occupants. Les solutions possibles pour lutter contre ce phénomène sont :

  1. des boîtiers électroniques
  2. une injection de résine
  3. le déterrage des fondations

diagnostic humidité remontées capillairesPhotos d’exemples de remontées capillaires – Source : Google Images

Les signes révélant la présence d’humidité

Il existe différents signes qui révèlent la présence d’eau dans un bâtiment. Les trois principaux sont en général : la moisissure, la condensation et l’infiltration.

LA MOISISSURE

La moisissure est un champignon microscopique. Elle peut avoir une couleur allant du blanc au noir, en passant par des nuances de vert ou jaune. Facilement identifiable, elle se développe lorsque des conditions humides sont présentes. Elle va s’installer sur des matériaux non complètement asséchés. Des odeurs de moisi peuvent être un premier signe.

Les causes de ces dernières peuvent être multiples :

  1. des fuites d’eau non réparées
  2. des infiltrations
  3. des remontées capillaires
  4. une mauvaise ventilation
  5. une isolation inadéquate

Dans des habitations insalubres, ceci peut être cumulé.

diagnostic humidité moisissuresPhotos d’exemples de moisissures – Source : Google Images

Pour traiter le problème, il est donc nécessaire d’identifier ce qui est à l’origine de l’apparition de ces champignons. Des solutions peuvent alors être proposées par un professionnel. Une fois qu’elles sont appliquées, le mur doit être nettoyé et une nouvelle finition ou un remplacement peut être recommandé.

🧠 L’info JAQE : si votre maison est humide elle favorisera l’apparition de champignons et d’insectes lignivores. Or ces parasites peuvent causer de graves dégâts sur votre bien immobilier. Il faudra songer alors songer à réaliser un diagnostic état parasitaire. Si vous êtes dans une zone à risque vous devriez même faire un diagnostic mérule obligatoire.

LA CONDENSATION

Vous avez remarqué de petites gouttes d’eau se former sur vos fenêtres, votre carrelage de salle de bain ou les murs de votre cuisine ? Il s’agit d’un phénomène physique appelé condensation.

Cette dernière se produit lorsque l’air ambiant est saturé d’humidité et que des surfaces froides sont présentes. Elle peut se manifester lorsque vous prenez une douche par exemple.

Dans un logement sain, la condensation n’est pas un problème, car elle s’évacue grâce à un dispositif de ventilation mécanique ou naturelle. Mais lorsque elle ne s’évacue pas, elle va rendre l’air trop humide.

Elle peut aussi passer à travers les murs, notamment lorsque l’isolant thermique n’est pas correctement équipé d’un pare-vapeur. Dans ce cas, les dégâts peuvent être plus importants, carelle va se former à l’intérieur du mur.

LES INFILTRATIONS

Elles sont caractérisées par des auréoles qui se forment sur les matériaux. Au plafond par exemple, elles se remarquent facilement lorsqu’une tuile est cassée et que l’eau s’infiltre à travers.

diagnostic humidité infiltrationCapture d’écran plafond humide – Source : Google Images

Mais il peut être difficile de les repérer quand elles se trouvent sous un revêtement. Ainsi, les dégâts peuvent s’aggraver avant même d’avoir été identifiés.

De plus, elles peuvent entrainé l’apparition de champignons. Il est donc important de surveiller le taux d’humidité pour prévenir de potentielles dégradations.

LES AUTRES SIGNES POSSIBLES

Il n’est pas toujours simple de déceler une concentration en humidité anormale. Il est néanmoins possible de l’identifier grâce à d’autres indices. Ceux-ci peuvent être visibles sur l’habitation ou sur ses habitants.

Symptômes visibles sur le logement
Symptômes visibles sur les habitants
  • des murs qui se boursouflent ou gondolent
  • une odeur de moisi
  • des vêtements humides ou moites
  • des plinthes qui se décollent ou se déforment
  • des champignons qui poussent sur les murs, sols ou plafonds
  • des bronchites
  • des pneumonies
  • de l’asthme
  • de l’arthrose
  • de l’arthrite
  • des troubles de la circulation sanguine
Jaqe ©️ – Tableau des symptômes de l’humidité

Si vous constatez l’un de ces symptômes, il est recommandé de consulter un médecin. Il déterminera la cause et le traitement adéquat.

diagnostic humidité mur gondolé
Photo infiltration d’eau en plafond – Source AQC

En quoi consiste un diagnostic humidité ?

Qu’est ce qu’un diagnostic humidité ? ce diagnostic immobillier permet d’analyser en profondeur l’état d’humidité dans une maison. Il en identifiera la source afin de trouver une solution efficace. Pour rappel, les origines de l’humidité sont :

  1. une condensation excessive
  2. des infiltrations et ruissellements
  3. des fuites de canalisations
  4. des remontées capillaires depuis le sol ou la cave

Il est important de noter que l’humidité n’est pas un problème à part entière tant que l’hygrométrie reste acceptable. On considère que le taux acceptable dans l’air ambiant étant compris entre 40 et 60 %.

Cependant, lorsque les signes de l’humidité sont visibles (murs qui noircissent, papier peint qui se décolle, etc.), il est essentiel de prendre des mesures rapidement. En effet, l’humidité peut rapidement devenir un problème majeur.

diagnostic humidité humidimètreCapture d’écran miniature vidéo YouTube sur l’humidimètre – Source : Brol et Bricole / FDGT, YouTube

Pourquoi faut-il réaliser une expertise humidité ?

Un expertise humidité doit être réalisé pour détecter et évaluer l’humidité et les dommages qui en résultent sur un bâtiment. Les diagnostics peuvent aider à identifier des problèmes cachés entraînant des dommages à long terme. Ils fournissent également des informations utiles sur les mesures à prendre pour les résoudre.

diagnostic humidité dégâts
Humidité sur la façade d’une maison

Les dommages à long terme qui peuvent résulter d’un excès d’humidité comprennent l’apparition de :

  • moisissures
  • odeurs nauséabondes
  • pourriture
  • fissures
  • efflorescence
  • décoloration des murs et du plafond
  • une dégradation des meubles et des tapis
  • réduction de l’insonorisation
  • une dégradation des fondations

Si les dommages ne sont détectés et traités rapidement, ils peuvent menacer la santé des habitants. A terme ils peuvent même entraîner des pertes financières importantes.

De plus, il est intéressant de réaliser ce diagnostic lorsque l’on a une passoire thermique. Le taux d’humidité fait partie des facteurs pouvant impacter la performance énergétique d’un bien immobilier.

Quand doit-on faire un diagnostic de l’humidité ?

Lors de travaux de rénovation

Le diagnostic humidité d’une maison est indispensable pour évaluer le niveau d’humidité chez vous. Il peut notamment être nécessaire dans plusieurs situations :

  • lorsque vous remarquez des signes d’humidité ou de moisissure inexpliqués
  • lorsque vous entreprenez des travaux de rénovation

Ce diagnostic immobilier va permettre de localiser les risques, identifier leurs causes et appliquer les meilleurs traitements. Ainsi, il prévient tout endommagement des biens. Suite à une expertise humidité, des travaux de rénovation peuvent être entrepris, comme :

  • la réfection du toit
  • la pose d’un isolant
  • l’étanchéification des murs extérieurs
  • le traitement des remontées capillaires
  • le nettoyage des murs abîmés

Un bilan énergétique peut également être effectué afin de s’assurer que l’isolation et le système de chauffage sont adéquats. L’expertise humidité est donc nécessaire pour garantir le confort et la sécurité des occupants d’un logement.

✏️ Exemple : Marine avait des factures d’énergie très élevées. Elle a donc décidé de faire un bilan énergétique de son appartement. Il s’est avéré que son isolation n’était pas optimale et que de l’humidité s’infiltrait dans sa maison. Vivant dans les régions plutôt sec du Sud de la France elle se demande pourquoi son logement était autant humide.

Elle décide donc de faire diagnostic humidité. Elle découvre alors qu’en plus de sa mauvaise isolation, une fuite a été découverte dans ses canalisations. En effet, de la moisissure s’est développé dans sa cuisine derrière le meuble de son évier.

Lors de la vente d’un bien immobilier

Le diagnostic humidité n’est pas obligatoire dans le cadre d’une vente immobilière. Il n’est donc pas nécessaire de l’ajouter au dossier diagnostic technique. Il est toutefois recommandé de le réaliser si des signes d’humidité sont visibles.

Cependant, ce diagnostic peut être coûteux. De plus, les résultats délivrés pourraient abaisser le prix de vente du bien. Notamment, en présence de remontées capillaires particulièrement coûteuses à traiter. Les propriétaires ne vont par conséquent pas forcément le réaliser.

Ils ont en revanche l’obligation de remettre aux acquéreurs un certain nombre d’autres diagnostics. En effet, afin d’être informés sur l’état du bien, les futurs occupants doivent être en possession des diagnostics techniques obligatoires tels que :

Diagnostics immobiliers
Biens immobiliers concernés
DPE (diagnostic performance énergétique)
Tous les biens immobiliers
diagnostic électricité
Logements dont l’installation intérieur d’électricité a plus de 15 ans
diagnostic gaz
Logements dont l’installation intérieur d’électricité a plus de 15 ans
diagnostic amiante
Bâtiments dont le permis de construire a été délivré avant 1997
diagnostic termites
Bâtiments et terrains se trouvant dans des zones à risque
diagnostic assainissement
Logements dont assainissement est non collectif
Jaqe ©️ – Tableau des diagnostics et biens immobiliers concernés

Lors de la location d’un bien immobilier

Lorsqu’un propriétaire bailleur souhaite mettre un bien en location, le diagnostic humidité n’est pas obligatoire. Il est cependant libre de le réaliser s’il estime que le logement est humide et prévoit des travaux.

Si le locataire constate de l’humidité, il ne peut pas obliger le propriétaire à faire le diagnostic. En revanche, il peut le faire à ses frais pour prouver que le logement est humide et demander au propriétaire des travaux.

La présence de moisissures et/ou de salpêtre peut en effet rendre une habitation indécente. Dans ce cas, le propriétaire est tenu de le rendre décent et s’assurer qu’il ne présente aucun danger pour la santé et la sécurité des occupants.

“Il faut donc absolument faire venir une entreprise spécialisée. Et c’est au frais du propriétaire.”

Maître Gérard Michel

Pour en savoir plus au sujet du diagnostic mérule, nous vous invitons à consulter diagnostic mérule

Comment réalise-t-on un diagnostic de l’humidité ?

Pour déterminer les causes exactes de l’excès d’humidité présent dans votre logement, il est nécessaire de recourir aux services d’un expert humidité maison. Cet expert peut être un diagnostiqueur certifié par exemple.

Il inspectera votre lieu de résidence et fera un relevé hygrométrique. Puis, il va mettre en oeuvre un plan d’action pour régler le problème.

Il est judicieux et recommandé de solliciter deux entreprises distinctes : l’une pour évaluer votre situation et déterminer les méthodes de traitement, et une autre pour appliquer les solutions appropriées afin de résoudre définitivement votre problème d’humidité.

Une fois le diagnostic d’humidité effectué et les résultats relevés, place à l’interprétation des données. Le professionnel peut alors faire part de ses commentaires sur :

  • les risques encourus
  • les causes de l’apparition des traces d’humidité
  • les travaux ou aménagements à envisager

Les informations collectées et les conclusions de l’expert devront ensuite figurer sur un rapport. Celui-ci devra contenir le détail des mesures effectuées, des traitements préconisés et les commentaires du diagnostiqueur ayant réalisé l’opération.

diagnostic humidité rapport
Exemple de rapport de diagnostic humidité

Selon les aménagements à prévoir, un autre professionnel (plombier, couvreur, maçon) peut être nécessaire pour traiter de façon adéquate cette humidité excessive. Des travaux lourds peuvent être nécessaires pour la pérennité du logement et le confort des occupants (assainissement des murs, membrane étanche, système de drainage, etc.).

diagnostic humidité schéma
Schéma injection d’hydrofuge avant/après – Source : YAKA Solution

Quels sont les prix pour un diagnostic humidité ?

Combien coûte une expertise humidité ? Le prix dépend de plusieurs facteurs :

  • la taille de la maison, plus elle est grande, plus le diagnostic sera long et complexe.
  • les matériaux de construction
  • le type de fondations
  • le niveau d’humidité actuel sont également des facteurs importants à considérer

En outre, des frais supplémentaires peuvent être appliqués si des tests supplémentaires sont nécessaires. comme l’utilisation d’instruments spécialisés pour mesurer le degré d’humidité. Le coût de l’intervention d’un diagnostiqueur certifié pour effectuer le diagnostic doit également être pris en compte.

En général, le coût moyen d’un diagnostic d’humidité est compris entre 100 et 300€.

Un diagnostic humidité gratuit est il envisageable ? Non, ce n’est pas envisageable. Les diagnostics humidité doivent être réalisés par un professionnel qualifié et certifié pour assurer leur fiabilité. C’est pour cette raison qu’ils sont obligatoirement payant.

Comment réduire l’humidité présente dans un logement ?

Les méthodes pour réduire l’humidité

Un problème d’humidité peut facilement affecter le confort intérieur, la consommation d’énergie et la santé.

Pour réduire les factures de chauffage et traiter l’humidité, des travaux sont nécessaires. Les murs intérieurs et extérieurs, les plafonds, le toit et les ouvertures vitrées doivent être isolés correctement. Il est également nécessaire de traiter les ponts thermiques et les parois froides.

diagnostic humidité solutions
Schéma Rupteur de capillarité – Source : LaMaisonSaintGobain

De plus, une ventilation efficace est nécessaire pour renouveler l’air et le déshumidifier. Un air moins humide réduira la consommation de chauffage et évitera l’apparition de moisissures.

Un système de chauffage performant peut aussi s’avérer efficace. L’utilisation d’un radiateur asséchant et d’une bonne isolation sont recommandées. En cas d’humidité très élevée, un déshumidificateur peut être installé. Il peut être chimique ou électrique, et son efficacité et son prix varient selon le modèle choisi.

Enfin, pour réduire la facture d’énergie, il est aussi conseillé de comparer les offres.

Le taux d’humidité idéal à atteindre

Il est important de maintenir un taux d’humidité stable pour assurer votre bien-être. Le degré hygrométrique idéal se situe entre 40 et 60%, ce qui peut changer selon la saison.

En hiver, par exemple, les sources de chaleur comme les radiateurs peuvent abaisser le degré hygrométrique sous les 40%. En été, l’air extérieur et la transpiration humaine peuvent faire dépasser la limite des 60%.

✏️ Exemple : les mesures en Bretagne démontrent que l’air à un taux d’humidité moyen de 79 %. En hiver, ce taux peut même atteindre les 100%. Cela s’explique par sa localisation proche de l’océan et son climat pluvieux.
Par conséquent, il faut être extrêmement vigilent sur l’hygrométrie de votre logement si vous vivez dans ce type d’endroit.

Un air trop sec ou trop humide peut être néfaste pour votre bien-être : les muqueuses nasales, oculaires et buccales peuvent s’irriter, tandis que l’excès d’humidité peut provoquer des problèmes respiratoires et des douleurs articulaires.

Vous pouvez suivre votre hygrométrie afin d’estimer si votre taux est idéale ou non. Pour suivre l’hygrométrie, il est conseillé d’utiliser une station météo qui peut mesurer la concentration en eau présente dans l’air.

⭐️ Les points à retenir
  • Le diagnostic humidité permet de donner l’hygrométrie d’un logement et d’identifier les sources d’humidité,
  • l’humidité peut causer de graves dégâts comme un effondrement, mais aussi des problèmes de santé,
  • les signes d’un logement trop humide sont des moisissures, des auréoles, des remontées capillaires, et de la condensation,
  • il ne fait pas partie des diagnostics immobiliers obligatoires,
  • il est recommandé de faire ce diagnostic notamment dans les zones à risque mérule,
  • seul un diagnostiqueur certifié est habilité pour réaliser une expertise humidité,
  • le coût moyen de ce diagnostic est compris entre 100 et 300 €.


Jaqe vous remercie d’être passé sur son blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *