Accueil » Blog » Compromis de vente sous seing privé : comment le signer ?
Table of Contents

Compromis de vente sous seing privé : comment le signer ?

Compromis De Vente Sous Seing Prive
Sommaire
Le compromis de vente sous seing privé est un document qui scelle l'accord entre l'acheteur et le vendeur. Dans cet article, nous vous présenterons en détail ce qu'est ce compromis de vente, ce qu'il contient, ses avantages et ses risques. Nous aborderons également ses différences avec une promesse de vente. Enfin, nous vous fournirons des conseils d'experts pour une transaction immobilière réussie.

Recevez jusqu’à 3 devis et économisez sur vos diagnostics immobiliers


Compromis de vente sous seing privé : qu’est-ce que c’est ?

Le compromis de vente sous seing privé est un avant-contrat qui précède l’acte de vente définitif d’un bien immobilier. Il formalise l’accord entre le vendeur et l’acheteur. Il définit également les termes et conditions de la transaction. Contrairement à l’acte notarié, le compromis sous seing privé peut être signé directement entre les parties. La présence d’un notaire n’est pas forcément nécessaire.

Compromis de vente sous seing privé : que doit-il contenir ?

vente sous seing prive

Le compromis sous seing privé doit comporter plusieurs éléments essentiels pour être valable et sécuriser la transaction. Parmi ces éléments, on retrouve :

  • L’identification des parties

Le compromis doit contenir les informations d’identification complètes du vendeur et de l’acheteur. Cela comprend leurs noms, adresses et coordonnées.

  • La description du bien immobilier

Une description précise du bien concerné par la vente doit être incluse. Elle doit contenir :

  1. son adresse
  2. sa superficie
  3. ses caractéristiques principales
  4. tout autre élément pertinent
  • Le prix et les modalités de paiement

Le prix de vente convenu entre les parties doit être mentionné. Les modalités de paiement, le montant du dépôt de garantie et les échéances éventuelles doivent aussi être stipulés.

✏️ Exemple : comment rédiger la partie prix et modalités de paiement du contrat ? Voici un exemple que vous pouvez suivre :

Prix de vente : Le prix de vente convenu pour le bien immobilier est fixé à [montant en euros]. Ce montant inclut tous les droits, taxes, et frais afférents à la vente.

Dépôt de garantie : L’acheteur s’engage à verser un dépôt de garantie équivalent à [montant en euros]. Ce montant représente [pourcentage]% du prix de vente total, lors de la signature du présent compromis de vente. Il sera versé par [moyen de paiement convenu, par exemple virement bancaire ou chèque certifié].

Solde du prix : Le solde restant du prix de vente, soit [montant en euros], sera versé par l’acheteur à la date de la signature de l’acte authentique de vente chez le notaire. Il est donc prévue au [indiquer la date prévue pour la signature de l’acte définitif].

Frais de notaire : Les frais de notaire relatifs à la rédaction et à la publication de l’acte authentique seront à la charge de l’acheteur.

Autres frais : Tous les autres frais liés à la vente, y compris les frais d’enregistrement et de mutation, seront également à la charge de l’acheteur.

Monnaie de paiement : Tous les paiements liés à cette transaction seront effectués en euros.

Preuve de paiement : Toute preuve de paiement, telle qu’un reçu ou une confirmation bancaire, sera délivrée par le vendeur dès réception des fonds.

En signant cette section du compromis de vente sous seing privé, les parties reconnaissent avoir pris connaissance des modalités de paiement. Elles s’engagent également à les respecter dans le cadre de cette transaction immobilière.

Vendeur (Nom et signature) : ________________________ Date : ___________

Acheteur (Nom et signature) : _______________________ Date : ___________

  • Les clauses suspensives

Les clauses suspensives sont des conditions à remplir pour que la vente puisse être finalisée. Elles peuvent inclure l’obtention d’un prêt immobilier, l’absence de servitudes ou d’autres conditions spécifiques.

modèle de compromis de vente
  • Le délai de rétractation

Le contrat doit préciser le délai de rétractation compromis de vente dont dispose l’acheteur après sa signature. Si l’acheteur se rétracte en dehors de ce délai, il risque des pénalités annulation compromis de vente.

Compromis de vente sous seing privé : comment le signer ?

sous seing privé notaire

Utiliser un modèle de compromis de vente

Pour assurer la conformité du contrat, les propriétaires peuvent utiliser un modèle de compromis de vente disponible en ligne. Cependant, il est important de vérifier que le modèle inclut toutes les clauses spécifiques à votre situation. En faisant cela, vous éviterez tout litige ultérieur.

Faire appel à une agence immobilière

Une autre option consiste à passer par une agence immobilière comme intermédiaire. Celle-ci se chargera de rédiger le compromis de vente. Néanmoins, il est important de noter que cette solution n’offre pas autant de garanties qu’un notaire. Le notaire est plus fiable en termes de neutralité et d’expertise en droit immobilier.

Compromis de vente sous seing privé : quels sont ses avantages et ses risques ?

compromis de vente sous sein privé.jpg

Comme tout type de contrat, ce compromis de vente présente un certain nombre d’avantages et d’inconvénients.

Avantages
Détails
Flexibilité dans la signature
L’un des principaux avantages de la vente sous seing privé est la flexibilité qu’il offre aux parties. Contrairement à l’acte authentique qui exige la présence d’un notaire, les parties peuvent choisir où et quand signer le compromis. Cela leur permet de décider d’un lieu plus pratique et de gagner du temps.
Rapidité de signature
Ce compromis de vente est généralement plus rapide à signer que l’acte authentique. Il n’y a pas de formalités complexes à suivre. Le document peut être rédigé simplement en format papier. Il est même possible de le conclure de manière orale, bien que cela soit moins courant. Toutefois, nous recommandions une rédaction formelle.
Réductions des coûts
Signer un acte sous seing privé immobilier permet de réduire les coûts liés à la transaction immobilière. En effet, contrairement à l’acte authentique, les frais de notaire ne s’appliquent pas lors de la signature. De plus, il n’a pas besoin d’être enregistré auprès des services fiscaux, contrairement à la vente définitive.
Possibilité d’être épaulé par un professionnel
Il est toujours possible de se faire accompagner par un professionnel tel qu’un agent immobilier ou un avocat. Cette option peut impliquer des frais supplémentaires, mais elle offre l’avantage de garantir la fiabilité du contrat.
Inconvénients
Détails
Moins de garanties
En l’absence d’un notaire, il offre moins de garanties juridiques pour les parties impliquées. Des erreurs de rédaction ou l’omission de certaines clauses peuvent entraîner des litiges ultérieurs.
Formalisme et pièces annexes
La rédaction d’un compromis sous seing privé nécessite un formalisme précis pour assurer sa validité. De plus, le vendeur doit annexer plusieurs documents obligatoires, tels que :
  • les diagnostics techniques immobiliers
  • les titres de propriété
  • les références cadastrales

Compromis de vente sous seing privé : quelle est la différence avec une promesse de vente ?

La promesse de vente

La promesse de vente sous seing privé est un contrat unilatéral dans lequel le vendeur s’engage à réserver le bien à l’acheteur pendant un certain délai. Durant cette période, le vendeur ne peut pas vendre le bien à un autre acheteur. Cependant, l’acheteur n’est pas encore engagé. Il dispose d’une option d’achat, mais il n’est pas obligé de conclure la vente.

Le compromis de vente

Le compromis de vente est un contrat bilatéral qui engage les deux parties. Il précède l’acte de vente définitif et officialise la vente du bien, soumise à certaines conditions. Une fois signé, cet acte sous seing privé entre particuliers les engage pleinement, et l’acheteur dispose d’un délai de rétractation.

Compromis de vente sous seing privé : nos conseils

compromis de vente sous seing prive

Respecter le formalisme

La rédaction du compromis sous seing privé est une étape essentielle qu’il ne faut pas négliger. Pour éviter les litiges futurs, il est préférable de bien réfléchir aux clauses du contrat. Si vous n’êtes pas sûr de vous, il est recommandé de faire appel à un professionnel tel que :

  • un notaire
  • un agent immobilier
  • un avocat

Ces professionnels disposent d’une expérience pratique dans la rédaction de ce type de contrat.

L’info JAQE : sur Internet, il est possible de trouver un modèle compromis de vente sous seing privé. Il est important de choisir un modèle comprenant les mentions et informations obligatoires pour assurer la validité du contrat. Vous pouvez notamment en trouver un sur LegalPlace.

Rédiger correctement les clauses de conditions suspensives

Les clauses de conditions suspensives sont des éléments essentiels lors de la vente sous seing privé.

Elles permettent d’annuler le contrat de manière légitime si les conditions prévues ne sont pas remplies dans les délais impartis. Il est donc primordial de rédiger correctement ces clauses et de prévoir des délais réalistes pour leur réalisation.

Gestion de l’acompte

Lors de la signature de ce compromis de vente entre particuliers, l’acompte est généralement versé à l’acheteur. Il est recommandé de passer chez le notaire ou un agent immobilier. De cette façon, vous évitez tout litige concernant le remboursement de l’acompte en cas d’annulation légitime du contrat.

Un notaire ou un agent immobilier peut mettre la somme de l’acompte sous séquestre. C’est une méthode qui permet de régler les éventuels différends de manière impartiale.” – Philippe, notaire depuis 17 ans

Ne pas oublier les annexes obligatoires

Il est essentiel de ne pas négliger les annexes obligatoires du compromis sous seing privé. Ces annexes concernent notamment la copropriété et les diagnostics immobiliers réalisés, le cas échéant. L’absence de ces pièces peut invalider le contrat de vente.

Enfin, si vous souhaitez arrêter la vente, n’oubliez pas d’envoyer une lettre annulation compromis de vente dans le délai imparti.

⭐️ Les points à retenir :
  • Le compromis de vente sous seing privé est un avant-contrat qui précède l’acte de vente définitif d’un bien immobilier,
  • il peut être signé directement entre les parties sans la présence d’un notaire,
  • il existe des modèles en ligne pour vous aider à le rédiger,
  • sinon, vous pouvez toujours faire appel à un notaire, un avocat ou une agence immobilière,
  • il faut bien réfléchir aux clauses du contrat pour éviter les litiges futurs,
  • faites gérer l’acompte par un notaire pour éviter les litiges concernant son remboursement,


On espère vous revoir bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *