Accueil » Blog » Comment racheter un fonds de commerce ? Les 8 étapes à suivre !
Table of Contents

Comment racheter un fonds de commerce ? Les 8 étapes à suivre !

Comment Racheter Fonds Commerce
Sommaire
Comment racheter un fonds de commerce ? ➡️ C'est une opération complexe qui nécessite une préparation minutieuse et une bonne connaissance des aspects juridiques, financiers et fiscaux. Vous souhaitez vous lancer ? Voici la démarche à suivre pour devenir propriétaired'un fonds de commerce. ✅ Découvrez tous nos conseils !

Recevez jusqu’à 3 devis et économisez sur vos diagnostics immobiliers


Introduction au rachat d’un fonds de commerce

Ce type d’achat exige une compréhension approfondie des tenants et des aboutissants. Voici ce que vous devez savoir pour commencer : définition, avantages et inconvénients, etc…

Racheter un fonds de commerce : ça veut dire quoi ?

Racheter un fonds de commerce signifie acquérir la propriété d’un ensemble de biens (matériels et immatériels) utilisés par un commerçant pour son activité.

C’est une manière pour un entrepreneur de reprendre une activité commerciale déjà existante plutôt que de créer une nouvelle entreprise à partir de zéro.

Le fonds de commerce comprend généralement :

1. Les éléments corporels :

  • Le matériel et l’outillage.
  • Les marchandises.
  • Les installations, le mobilier, etc.

2. Les éléments incorporels :

  • La clientèle (c’est-à-dire l’ensemble des clients habituels).
  • Le droit au bail (le droit d’occuper les locaux commerciaux).
  • L’enseigne et le nom commercial.
  • Les licences, brevets, marques, et autres droits de propriété intellectuelle associés à l’activité.

Cette définition est assez complexe, nous avons demandé à Léa, notre experte en immobilier, d’illustrer ce qu’est un fonds de commerce. Voici ce qu’elle nous a répondu :

“Imaginez que le fonds de commerce est comme un arbre fruitier :

L’arbre lui-même représente l’entreprise. Il est planté dans un certain endroit (l’emplacement du commerce), a une certaine taille et une certaine santé (la réputation et la solidité de l’entreprise).

Les fruits que l’arbre produit régulièrement représentent la clientèle. Si l’arbre est sain et bien entretenu, il produira de bons fruits (une clientèle régulière et fidèle).

Les branches et les feuilles peuvent représenter les éléments incorporels comme le nom de l’entreprise, son enseigne, ses marques, etc.

Les racines sont les éléments corporels, comme le matériel, les marchandises, l’outillage, etc. Elles sont ancrées dans le sol et soutiennent l’arbre.

Maintenant, imaginons que vous voulez avoir un arbre fruitier qui produit déjà des fruits, plutôt que de planter un nouvel arbre et d’attendre des années pour qu’il grandisse etproduise. Dans ce cas, vous décidez d’acheter un arbre existant d’un autre jardinier.

Racheter un fonds de commerce, c’est comme acheter cet arbre fruitier mature. Vous payez pour l’arbre, pour les fruits qu’il produit (la clientèle), pour ses branches et ses feuilles (les éléments incorporels), et pour ses racines (les éléments corporels). Une fois que vous l’avez acheté, l’arbre est à vous, et vous pouvez bénéficier de ses fruits sans avoir à attendre qu’un nouvel arbre pousse.

Cependant, tout comme avec un arbre, vous devez vous assurer de son état de santé, vérifier s’il n’a pas de maladies ou de parasites, et peut-être demander à l’ancien propriétaire de vous montrer comment il s’en occupait. De la même manière, lors de l’achat d’un fonds de commerce, vous devez vérifier sa situation financière, sa réputation, ses contrats en cours, etc.”Léa – Experte en immobilier 👩

Lorsqu’on rachète un fonds de commerce, on reprend généralement l’activité telle qu’elle est, avec ses avantages, mais aussi ses inconvénients. Racheter un commerce en mauvaise santé peut être dangereux et vous entrainer dans la faillite.

C’est pour cela qu’il est conseillé de bien s’informer et de se faire accompagner par des professionnels (avocat, expert-comptable, notaire). Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises !

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’achat d’un fonds de commerce ?

Voici les principaux avantages et inconvénients de ce type d’achat :

Avantages
Inconvénients
Gain de temps
Coût initial élevé
Clientèle existante
Héritage de problèmes potentiels
Historique financier
Manque de personnalisation de l’entreprise

Quelles sont les différentes catégories de fonds de commerce ?

Avant de vous lancer dans la recherche d’un fonds de commerce à acheter, vous devez déterminer le type de commerce qui correspond le mieux à :

  • vos compétences,
  • à vos intérêts,
  • et à vos objectifs.

Voici quelques-uns des types de fonds de commerce les plus courants :

Le commerce de détail

Cela englobe une gamme de commerces :

  • des boutiques de vêtements,
  • aux épiceries,
  • en passant par les magasins de bricolage.

Le commerce de détail est souvent très visible et dépend en grande partie de la localisation.

La restauration

Les restaurants, cafés et bars sont des exemples de fonds de commerce de restauration. Ce secteur peut être lucratif, mais il comporte également des défis uniques en matière de gestion.

🧠 L’info JAQE : le commerce de restauration est l’un des plus élevés en charges. Il vous faudra donc d’excellentes capacités en gestion et en finances. Vous devrez prouver à l’apporteur de fonds de votre compétence à réussir dans ce secteur.

Les services

Les entreprises de services regroupent par exemple :

  • les agences de voyage,
  • les salons de beauté,
  • ou les entreprises de nettoyage.

Elles offrent des services plutôt que des produits physiques. La qualité du service et la réputation sont cruciales dans ce domaine.

L’industrie

Les fonds de commerce industriels sont généralement axés sur la production ou la fabrication. Ils nécessitent des compétences techniques spécifiques et une compréhension des processus de production.

Étape 1 : mener les analyses et recherches préalables au rachat d’un fonds de commerce

comment racheter fonds commerce

Avant de se lancer dans la recherche d’un fonds de commerce à acheter, il est essentiel de préparer votre investissement en menant diverses recherches.

Déterminez le type de commerce que vous souhaitez acquérir

La première étape pour acheter un fonds de commerce est de définir clairement le type de commerce qui vous intéresse. Cette décision aura un impact majeur sur l’ensemble du processus. Voici quelques points à considérer :

Le secteur d’activité

Quel secteur d’activité vous passionne ? Est-ce la restauration, le commerce de détail, les services ou l’industrie ? Il est essentiel de choisir un secteur qui vous intéresse réellement, car vous passerez beaucoup de temps à gérer cette entreprise.

Vous devez également réaliser un bilan de compétences qui vous permettra de savoir si vous en capacité de gérer ce type de commerce. Cela vous évitera de vous tromper, et rassurera les banques ou investisseurs.

La localisation

Où souhaitez-vous établir votre entreprise ? La localisation est un facteur clé pour de nombreux commerces. Réfléchissez à l’emplacement idéal en fonction de votre public cible et de la concurrence locale.

La taille de l’entreprise

Préférez-vous une petite entreprise que vous pouvez gérer vous-même, ou avez-vous l’ambition de diriger une plus grande entreprise avec un personnel important ? Déterminez la taille de l’entreprise qui correspond à vos objectifs.

Évaluez votre capacité financière

Une fois que vous avez une idée claire du type de commerce que vous souhaitez acquérir, il est temps d’évaluer votre capacité financière. Cette étape est cruciale pour définir votre budget et rechercher des opportunités réalistes.

Analysez vos finances personnelles

Commencez par examiner vos propres finances personnelles. Calculez combien vous pouvez investir dans l’achat d’un fonds de commerce sans compromettre votre sécurité financière.

Tenez compte :

  • de vos économies,
  • de vos actifs liquides,
  • et de votre capacité à obtenir un prêt si nécessaire.

Établissez un budget d’achat

Une fois que vous avez une idée de vos ressources financières, établissez un budget d’achat réaliste. Ce budget doit tenir compte de tous les coûts associés à l’achat du fonds de commerce, notamment :

  • le prix d’achat,
  • les frais juridiques,
  • les frais de notaire,
  • et les coûts liés à la transition.

🧠 L’info JAQE : n’oubliez pas de prévoir des réserves financières pour faire face à d’éventuelles dépenses imprévues après l’achat. La gestion d’une entreprise comporte toujours des incertitudes. Il est donc sage de se préparer à des coûts inattendus.

Menez une étude de marché du secteur visé

Il est essentiel de réaliser une étude de marché approfondie du secteur dans lequel vous envisagez de vous lancer. Cette étape vous permettra d’acquérir une compréhension claire du marché et de prendre des décisions éclairées.

Elle permettra également de prouver que :

  • vous savez dans quoi vous vous lancez et connaissez le marché,
  • que vous avez anticipé les évolutions,
  • et que vous êtes capables de réagir à ces changements.

Cela montrera une fois de plus votre motivation et votre implication. Et vous serez apte à répondre aux questions des investisseurs sans être pris au dépourvu !

Analysez la demande et l’offre

Étudiez la demande actuelle pour les produits ou les services que le fonds de commerce propose. Posez-vous des questions telles que :

  • Y a-t-il une demande croissante pour ces produits ou services ?
  • Qui sont les principaux consommateurs ?
  • Quelle est la concurrence actuelle ?
  • Comment le marché va-t-il évoluer ?
  • Quelle stratégie est-il possible d’adopter ?

Examinez l’offre dans la région où vous envisagez d’acquérir le fonds de commerce :

  • Combien d’entreprises similaires existent déjà ?
  • Quelle est leur réputation et leur part de marché ?

➡️ Identifiez les opportunités et les obstacles potentiels.

🧠 L’info JAQE : le rachat d’un fonds de commerce est similaire à une création d’entreprise. Vous devrez présenter un business plan 📕.

Étudiez la concurrence

Identifiez les principaux concurrents dans le secteur et analysez leurs forces et leurs faiblesses :

  • Quelles sont leurs stratégies marketing ?
  • Quels sont leurs avantages concurrentiels ?
  • Comment pouvez-vous vous différencier ?

Il est tout à fait possible de se positionner sur un secteur concurrentiel. Cependant, il vous faudra trouver un avantage concurrentiel pour réussir. Cela peut être au sur :

  • vos prix,
  • votre offre,
  • vos valeurs et votre image,
  • votre service client,
  • ou encore votre stratégie de fidélisation.

Il existe une multitude de possibilités. Mais il est important d’y réfléchir en amont et d’être capable de le justifier grâce aux différentes études menées.

Comprenez les tendances du secteur

Tenez-vous au courant des tendances actuelles du secteur. Les préférences des consommateurs évoluent-elles ? De nouvelles technologies ou réglementations sont-elles en train de façonner le secteur ?

Anticiper ces tendances peut vous aider à rester compétitif !

Identifiez votre public cible

Définissez clairement votre public cible. Qui sont vos clients potentiels ? Quels sont leurs besoins et leurs préférences ?

Comprendre votre public vous aidera à adapter votre offre en conséquence. Et donc être à la tête d’un business florissant !

Étape 2 : passer à la phase de recherche du fonds de commerce

comment trouver fonds commerce à racheter

Une fois que vous avez bien définis tous les éléments précédents, il est temps de passer à la recherche du commerce de vos rêves !

La phase de recherche du fonds de commerce est une étape cruciale dans le processus d’acquisition. C’est à ce stade que vous allez identifier les opportunités potentielles et commencer à affiner votre choix.

➡️ Voici comment procéder de manière méthodique et efficace.

Utilisez des plateformes spécialisées

Les plateformes en ligne spécialisées dans la vente de fonds de commerce sont des ressources précieuses pour les acheteurs potentiels.

Elles offrent une vaste sélection de listes de fonds de commerce disponibles à la vente. Voici quelques-unes des meilleures pratiques pour utiliser ces plateformes :

Filtrez vos critères

Utilisez les filtres de recherche pour affiner vos résultats en fonction de votre secteur d’activité préféré, de la localisation, de la taille de l’entreprise, et d’autres critères pertinents.

Créez des alertes nouveautés

Les listes sont mises à jour fréquemment, alors assurez-vous de consulter ces plateformes régulièrement pour ne pas manquer de nouvelles opportunités.

Soyez prudent avec les annonces

Bien que la plupart des annonces soient légitimes, il est essentiel de rester prudent et de vérifier les informations fournies par les vendeurs.

Exemple de sites disponibles

Voici quelques exemples de plateformes spécialisées en France pour la recherche d’un fond de commerce :

  1. CessionPME (cessionpme.com) : c’est l’une des principales plateformes dédiées à la cession et à la reprise de PME et de fonds de commerce en France. Vous pouvez y trouver une grande variété d’annonces.
  2. Bureau des Commerces (bureaudescommerces.com) : cette plateforme propose des annonces de vente de fonds de commerce, de locaux commerciaux et d’entreprises. Elle couvre divers secteurs d’activité.
  3. Le Coin des Entrepreneurs (lecoindesentrepreneurs.fr) : ce site propose une rubrique spécifique pour la vente de fonds de commerce. Vous pouvez y trouver des annonces et des informations utiles pour les entrepreneurs.
  4. ToutSurMaFranchise (toutsurmafranchise.com) : si vous êtes intéressé par la franchise, cette plateforme vous permet de trouver des opportunités de franchise, ce qui peut être une forme de rachat de fonds de commerce.
  5. Fusacq (fusacq.com) : bien qu’il soit axé principalement sur la cession d’entreprise, vous y trouverez également des annonces de vente de fonds de commerce.
  6. L’Argus de la Presse (argusdelapresse.com) : ce site propose une section dédiée aux annonces légales, ce qui peut inclure des ventes de fonds de commerce.
  7. ParuVendu Entreprises (paruvendu.fr/entreprises) : ParuVendu propose une section dédiée à la vente de fonds de commerce et d’entreprises. Vous pouvez y trouver des annonces dans toute la France.
  8. Topannonces (topannonces.fr) : cette plateforme généraliste propose également des annonces de vente de fonds de commerce dans sa section “Fonds de commerce”.

Faire appel à une agence immobilière spécialisée

Outre les plateformes en ligne, les agences immobilières spécialisées dans la vente de fonds de commerce peuvent être d’excellentes ressources. Elles ont souvent une connaissance approfondie du marché local et peuvent vous guider vers des opportunités qui correspondent à vos besoins.

Voici quelques avantages à travailler avec une agence immobilière spécialisée :

Avantages de travailler avec une agence immobilière spécialisée
Expertise du marché local : Les agents immobiliers connaissent bien la région où ils opèrent, ce qui peut vous aider à trouver l’emplacement idéal.
Négociation professionnelle : Ils peuvent également vous aider à négocier le prix avec le vendeur de manière professionnelle.
Accès à des opportunités non publiques : Parfois, les agences immobilières ont accès à des fonds de commerce qui ne sont pas encore répertoriés publiquement.

Utilisez les réseaux professionnels et la presse spécialisée

N’oubliez pas de consulter les réseaux professionnels et la presse spécialisée dans votre secteur d’activité. Les annonces dans les journaux spécialisés et les événements de réseautage peuvent vous mettre en contact avec des vendeurs potentiels.

Assurez-vous :

  • D’assister à des événements sectoriels : les salons professionnels et les rencontres de l’industrie peuvent être des occasions de rencontrer des vendeurs. Ou d’obtenir des informations sur des opportunités.
  • De rejoindre des associations professionnelles : ces associations sectorielles peuvent être d’excellentes sources d’informations et de contacts.
  • Lire les publications spécialisées : les magazines et les sites web spécialisés publient parfois des annonces de vente de fonds de commerce.

Étape 3 : évaluer les fonds de commerce selectionnés

rachat fonds commerce comment évaluer le bien

Maintenant que vous avez identifié un fonds de commerce potentiel, il est temps de plonger dans l’étape cruciale de l’évaluation.

Cette phase consiste à examiner attentivement tous les aspects de l’entreprise que vous envisagez d’acheter pour vous assurer qu’elle répond à vos critères et aux attentes.

Analysez les bilans des dernières années

L’un des premiers éléments à examiner est la santé financière du fonds de commerce.

Pour ce faire, demandez les bilans des dernières années. Ces documents financiers vous donneront un aperçu des performances passées de l’entreprise. Voici ce que vous devez rechercher :

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires annuel est un indicateur clé de la performance financière. Analysez les tendances pour voir s’il y a eu une croissance constante ou des fluctuations importantes.

Bénéfice net

Le bénéfice net est également crucial. Assurez-vous que l’entreprise génère un bénéfice après déduction de toutes les dépenses.

Dettes et créances

Examinez les dettes en cours et les créances. Les dettes excessives peuvent être un signal d’alarme, tout comme les créances impayées.

Évolution des dépenses

Analysez les dépenses au fil des ans. Recherchez des augmentations significatives qui pourraient indiquer des problèmes.

Étudiez la clientèle

  • Profil des clients : qui sont les clients habituels de l’entreprise ? Quels sont leurs besoins et leurs préférences ?
  • Répartition géographique : d’où viennent les clients ? La clientèle est-elle principalement locale ou nationale ? Cette information peut avoir un impact sur la stratégie de marketing.
  • Fidélité des clients : la clientèle est-elle fidèle à l’entreprise ? Existe-t-il des programmes de fidélité ou des contrats à long terme ?

Évaluez l’emplacement

L’emplacement d’un commerce peut être un facteur décisif pour son succès. Posez-vous les questions suivantes :

  • Accessibilité : l’emplacement est-il facilement accessible pour les clients ? Y a-t-il un parking adéquat ?
  • Concurrence : quelle est la concurrence dans la région ? Une forte concurrence peut rendre difficile la croissance de l’entreprise. Si un concurrent se trouve dans la même rue, cela peut rendre votre réussite plus complexe.
  • Démographie locale : la démographie de la région correspond-elle à la clientèle cible de l’entreprise ?

Faites-vous aider par un expert-comptable

L’évaluation d’un fonds de commerce peut être complexe, surtout du point de vue financier. Il est fortement recommandé de faire appel à un expert-comptable ou à un conseiller financier pour vous guider dans ce processus.

Un professionnel qualifié peut repérer des problèmes financiers potentiels que vous pourriez manquer.

Étape 4 : mener les vérifications préalables avant l’achat d’un fonds de commerce

vérifications à faire racheter fonds de commerce

Une fois que vous aurez fait votre choix, il est essentiel de réaliser des vérifications préalables approfondies.

Notamment pour vous assurer que l’entreprise que vous achetez est en bon état et qu’il n’y a pas de surprises désagréables cachées sous la surface.

Les vérifications légales

Puisque vous achetez un commerce qui existe déjà et qui étais géré par quelqu’un d’autre, il faut s’assurer que tout est bien cadré légalement.

La structure légale de l’entreprise

Commencez par examiner la structure légale de l’entreprise que vous envisagez d’acheter.

Est-ce une entreprise individuelle, une société à responsabilité limitée (SARL), une société anonyme (SA) ou une autre forme juridique ?

Chacune de ces structures a des implications légales et fiscales différentes. Assurez-vous que la structure correspond à vos objectifs commerciaux et à votre situation personnelle.

La vérification des licences et autorisations

Assurez-vous que l’entreprise possède toutes les licences et autorisations nécessaires pour fonctionner légalement. Cela peut inclure :

  • des permis commerciaux,
  • des licences d’exploitation,
  • des licences environnementales,
  • etc…

L’absence de ces autorisations peut entraîner des problèmes juridiques et financiers importants.

De plus, vérifier que vous n’avez pas besoin de licence supplémentaire pour votre projet. En restauration par exemple, les différentes licences et autorisations sont très coûteuses (en moyenne 20 000 €), et votre activité en dépendra !

La gestion des salariés

Généralement, lors du rachat d’un commerce, des contrats salariés sont en cours. Il faut donc prendre en compte deux informations importantes : le droit de préemption des salariés, et la gestion des contrats en cours.

Le droit de préemption des salariés

En France, avant de vendre un fonds de commerce, le vendeur doit informer ses salariés de son intention de vendre.

Cette étape est importante car elle donne aux employés la possibilité de présenter une offre pour l’achat du fonds de commerce avant qu’il ne soit mis en vente sur le marché ou cédé à un tiers.

Le but de cette mesure est de protéger les intérêts des travailleurs et de leur offrir une opportunité de devenir propriétaires de l’entreprise dans laquelle ils travaillent. Il est essentiel que le vendeur respecte cette obligation légale et veille à informer correctement les salariés de son intention de vendre.

Même si c’est de la responsabilité du vendeur, il est important de vérifier que cette procédure a été suivie conformément à la loi.

Cela peut impliquer de fournir des preuves documentaires de l’information des salariés et de la manière dont ils ont été consultés dans le processus de vente.

La gestion contrats en cours

Il n’est pas obligatoire de garder les salariés déjà en poste lors du rachat d’un fonds de commerce.

🧠 L'info JAQE : en général, le nouveau propriétaire a la flexibilité de décider s'il souhaite conserver les employés actuels ou apporter des modifications à l'équipe.

Cependant, il est important de noter que la situation peut varier en fonction :

  • des contrats de travail existants,
  • des conventions collectives,
  • et de la législation locale.

✏️ Exemple : par exemple, il peut y avoir des clauses spécifiques dans les contrats de travail ou des obligations légales qui régissent le transfert des employés en cas de changement de propriétaire.

Avant de prendre une décision concernant les salariés, il est recommandé de :

Examiner les contrats de travail existants

Vérifiez s’il y a des clauses relatives au changement de propriétaire, au licenciement collectif, ou à d’autres aspects liés à la reprise de l’entreprise.

Se conformer à la législation locale

Connaître les lois et réglementations locales concernant le transfert des employés lors du rachat d’une entreprise.

Communiquer avec les employés

Si vous envisagez des changements dans l’équipe, communiquez ouvertement avec les salariés concernés, en respectant les obligations légales en matière de consultation et d’information.

Évaluer les besoins opérationnels

Prenez en compte les compétences et l’expérience nécessaires pour faire fonctionner l’entreprise avec succès.

Vous pouvez choisir de :

  • conserver les employés qui contribuent de manière significative à l’entreprise,
  • ou de recruter de nouvelles personnes pour répondre à vos besoins spécifiques.

Consulter un conseiller juridique

Vous pourrez avoir des doutes ou des questions sur les implications légales du rachat en ce qui concerne les salariés. Il est conseillé de consulter un avocat spécialisé en droit du travail ou en droit des affaires pour obtenir des conseils professionnels.

Les vérifications financières

Cette étape est l’une des plus importantes. Elle peut vous éviter la faillite ! Voici quoi vérifier.

Analyser l’état financier de l’entreprise

Examinez les états financiers de l’entreprise sur les dernières années.

Analysez :

  • les revenus,
  • les dépenses,
  • les profits,
  • et les pertes.

Cela vous donnera une idée claire de la santé financière de l’entreprise. Méfiez-vous des anomalies ou des tendances inquiétantes.

Vérifier les dettes et obligations

Identifiez toutes les dettes et obligations financières de l’entreprise.

Cela peut inclure :

  • des prêts en cours,
  • des dettes fiscales,
  • des contrats à long terme,
  • etc…

Assurez-vous de comprendre l’ampleur de ces engagements et si vous devrez les prendre en charge après l’achat.

Les vérifications opérationnelles

Les vérifications opérationnelles vont vous permettre d’en savoir plus sur la gestion quotidienne de l’entreprise. Voici les informations les plus importantes à regarder :

L’état des actifs

Faites l’inventaire de tous les actifs de l’entreprise, y compris :

  • les biens immobiliers,
  • l’équipement,
  • les stocks,
  • etc…

Vérifiez leur état, leur valeur et leur adéquation à vos besoins.

Les contrats et accords en cours

Examinez tous les contrats en vigueur, notamment les contrats de location, les accords de fournisseurs, les contrats de travail, etc.

➡️ Assurez-vous de comprendre les conditions et les obligations qui en découlent.

La réputation de l’entreprise

Investiguez la réputation de l’entreprise auprès :

  • de ses clients,
  • de ses fournisseurs,
  • et de ses employés.

Les avis en ligne et les témoignages peuvent être précieux pour évaluer la perception de l’entreprise par le public.

Une fois qu’un commerce a mauvaise réputation, il est difficile d’en sortir…

Étape 5 : faire une offre d’achat et préparer la négociation

comment racheter fonds de commerce négociations

Une fois que vous avez identifié un fonds de commerce qui correspond à vos critères et que vous avez réalisé toutes les vérifications nécessaires, vous êtes prêt à faire une offre d’achat. Voici les étapes à suivre pour ce processus crucial :

Déterminez le prix proposé

Avant de faire une offre, évaluez soigneusement la valeur du fonds de commerce. Notamment en utilisant les informations que vous avez recueillies lors de l’étude de marché et de l’analyse financière. Cela vous aidera à déterminer un prix proposé réaliste.

Consultez le vendeur

Avant de soumettre une offre formelle, il est souvent conseillé de discuter avec le vendeur pour exprimer votre intérêt et obtenir des informations supplémentaires sur le fonds de commerce. Cela peut également vous aider à négocier plus efficacement.

Rédigez une lettre d’intention

Une lettre d’intention est une déclaration formelle de votre intention d’acheter le fonds de commerce.

Elle peut inclure :

  • le prix proposé,
  • les conditions de l’offre,
  • la date de clôture prévue,
  • et d’autres modalités importantes.

Bien que généralement non obligatoire, elle montre votre sérieux envers l’acheteur.

Présentez l’offre au vendeur

Une fois votre offre finalisée, présentez-la au vendeur. Assurez-vous d’expliquer clairement les termes de l’offre et soyez prêt à répondre à ses questions.

La négociation peut s’ensuivre, et il peut être nécessaire de négocier certains aspects de l’accord.

Préparez-vous à la négociation

Avant d’entamer les négociations, il est essentiel d’être bien préparé. Voici quelques conseils pour vous aider à vous préparer efficacement :

  • Ayez une idée claire de la valeur du fonds de commerce en fonction de vos recherches et de votre évaluation. Cela vous donnera une base solide pour la négociation.
  • Définissez votre budget maximal et votre point de départ pour la négociation. Assurez-vous d’avoir une marge de manœuvre pour permettre une négociation productive.
  • Déterminez ce qui est essentiel pour vous dans la transaction. Est-ce le prix, les conditions de paiement, ou d’autres facteurs ? Ayez une liste de priorités claire.

🧠 L’info JAQE : avoir une liste de priorités vous sera utile car il est possible de négocier autre chose que le prix !

Étape 6 : signer la promesse de vente

La signature d’une promesse de vente est une étape majeure dans l’acquisition d’un fonds de commerce. Cet engagement préliminaire entre l’acheteur et le vendeur :

  • définit les conditions de la transaction,
  • et marque la voie vers la finalisation de l’achat.

Que doit contenir la promesse de vente ?

La promesse de vente doit être rédigée de manière claire et complète pour éviter tout litige ultérieur. Voici ce qu’elle devrait inclure :

  • Identité des parties : les noms et coordonnées de l’acheteur et du vendeur.
  • Description du fonds de commerce : une description détaillée de l’entreprise, de ses actifs, de son emplacement, etc.
  • Conditions de la vente : les termes de la transaction, y compris le prix, les modalités de paiement, et les éventuelles garanties.
  • Conditions suspensives : les conditions spécifiques qui doivent être remplies pour que la vente soit finalisée, comme l’obtention d’un prêt.
  • Durée de validité : la période pendant laquelle la promesse de vente est contraignante.
  • Prix de vente et dépôt : le montant convenu comme prix de vente et le montant du dépôt à verser par l’acheteur.

Les avantages de la promesse de vente

La promesse de vente présente plusieurs avantages pour les deux parties :

  • Sécurité juridique : elle offre un cadre juridique qui protège les intérêts de l’acheteur et du vendeur.
  • Exclusivité : l’acheteur a l’assurance que le vendeur ne négociera pas avec d’autres acheteurs pendant la durée de validité de la promesse.
  • Délais définis : les délais pour finaliser la vente sont clairement établis, ce qui aide à planifier les prochaines étapes.
  • Conditions préalables : les conditions suspensives permettent à l’acheteur de s’assurer que toutes les conditions nécessaires à la vente sont remplies.

Étape 7 : recherche de financement pour l’achat d’un fonds de commerce

Lorsque vous envisagez d’acheter un fonds de commerce, l’une des étapes cruciales est de trouver le financement nécessaire pour concrétiser votre projet.

Cette démarche peut sembler complexe, mais avec une planification adéquate, vous pouvez obtenir les fonds dont vous avez besoin pour acquérir le commerce de vos rêves.

Évaluer vos besoins financiers

La première étape dans la recherche de financement est de déterminer précisément combien vous devez emprunter. Pour ce faire, évaluez les coûts associés à l’achat du fonds de commerce, notamment :

  • Le prix d’achat : c’est la somme que vous devrez payer au vendeur pour acquérir l’entreprise.
  • Les frais annexes : n’oubliez pas les frais juridiques, les frais de notaire, les taxes et autres dépenses liées à la transaction.
  • Les fonds de roulement : vous aurez besoin de fonds pour couvrir les coûts opérationnels pendant la période de transition.
  • Les améliorations : si des rénovations ou des améliorations sont nécessaires, incluez-les dans votre budget.

Pour que vous compreniez mieux, voici un exemple concret :

✏️ Exemple : Supposons que vous souhaitiez acheter une boulangerie.Prix d'achat : le vendeur vous propose la boulangerie pour un montant de 200 000 €.Frais annexes :Frais de notaire : généralement, ils représentent environ 7% à 10% du prix d'achat pour un fonds de commerce. Prenons 8% dans cet exemple : 0,08 x 200 000 € = 16 000 €.Frais juridiques (avocat, expert-comptable) : estimons ces frais à 5 000 €.Taxes et autres dépenses : supposons qu'elles s'élèvent à 2 000 €.Fonds de roulement : vous estimez que pendant les trois premiers mois, avant que l'entreprise ne commence à générer suffisamment de revenus, vous aurez besoin de 15 000 € par mois pour couvrir les salaires, les loyers, les matières premières, etc. Donc, pour trois mois : 3 x 15 000 € = 45 000 €.Améliorations : après avoir inspecté la boulangerie, vous réalisez que vous devrez investir dans de nouveaux équipements pour un montant de 20 000 €.De plus, vous souhaitez rafraîchir la façade et l'intérieur pour un coût de 10 000 €.Total des besoins financiers :
  • Prix d'achat : 200 000 €
  • Frais annexes : 16 000 € + 5 000 € + 2 000 € = 23 000 €
  • Fonds de roulement : 45 000 €
  • Améliorations : 20 000 € + 10 000 € = 30 000 €
Total = 200 000 € + 23 000 € + 45 000 € + 30 000 € = 298 000 €Ainsi, pour acheter cette boulangerie et la faire fonctionner pendant les trois premiers mois tout en effectuant les améliorations nécessaires, vous auriez besoin d'un financement de 298 000 €.

Les sources de financement possibles

Une fois que vous avez déterminé vos besoins financiers, explorez les différentes sources de financement possibles :

Prêt bancaire classique

Les banques proposent souvent des prêts commerciaux spécifiques pour l’achat de fonds de commerce. Vous devrez soumettre :

  • un plan d’affaires solide,
  • un bilan financier,
  • et des garanties pour obtenir un tel prêt.

Prêt à la création d’entreprise

Certains gouvernements offrent des programmes de prêts à la création d’entreprise pour encourager l’entrepreneuriat.

➡️ Renseignez-vous auprès des agences locales de développement économique.

Les investisseurs privés

Si vous ne pouvez pas obtenir un prêt bancaire, envisagez de rechercher des investisseurs privés ou des partenaires commerciaux . Ces derniers pourraient être prêts à financer votre projet.

Vente à tempérament

Dans certains cas, le vendeur peut être disposé à accepter un paiement échelonné sur une période de temps. Cela peut réduire la pression financière immédiate.

Préparation du dossier financier

Quelle que soit la source de financement que vous choisissez, vous devrez préparer un dossier financier solide. Celui-ci doit inclure :

  • Un plan d’affaires : détaillez votre stratégie pour le fonds de commerce, vos prévisions financières et vos projections de bénéfices.
  • Un bilan financier : présentez vos actifs, passifs et capitaux propres actuels.
  • Une justification du prêt : expliquez pourquoi vous avez besoin du financement et comment vous prévoyez le rembourser. Des garanties : les prêteurs peuvent exiger des garanties, comme des biens personnels, pour sécuriser le prêt.

Étape 8 : intégration post-achat

Félicitations pour avoir acquis avec succès votre fonds de commerce. Cependant, l’achat n’est que le début de votre voyage en tant que propriétaire d’entreprise.

Pour assurer une transition en douceur et maximiser votre succès, voici ce que vous devriez envisager dans la phase d’intégration post-achat :

Formation et transfert de connaissances

L’une des premières étapes essentielles consiste à vous familiariser avec les opérations de l’entreprise.

Si le vendeur était impliqué dans l’entreprise, demandez une période de transition pour transférer ses connaissances.

Cela peut inclure des informations sur :

  • les fournisseurs,
  • les clients,
  • les processus internes,
  • et tout ce qui est nécessaire pour assurer une continuité.

Communication avec les employés

Si l’entreprise compte des employés, établissez une communication ouverte et transparente avec eux.

Annoncez votre arrivée, clarifiez les rôles et les attentes, et encouragez les employés à poser des questions.

➡️ Une équipe informée et engagée est essentielle pour une transition réussie.

Établissement de votre marque

Si vous avez l’intention de mettre en place des changements de marque, assurez-vous de communiquer ces changements clairement à vos clients.

Si vous prévoyez de maintenir la marque existante, concentrez-vous sur la préservation et le renforcement de sa réputation.

Suivi des performances

Mettez en place des systèmes de suivi des performances financières et opérationnelles de l’entreprise.

➡️ Cela vous permettra de détecter rapidement tout problème potentiel et de prendre des mesures correctives.

Maintien de la relation avec les clients

Assurez-vous de maintenir des relations positives avec les clients existants. Soyez attentif à leurs besoins et à leurs commentaires.

Une clientèle satisfaite est précieuse pour la croissance future de votre entreprise.

⭐️ Les points à retenir
  • L’achat d’un fonds de commerce est une opération complexe nécessitant une préparation minutieuse.
  • Un fonds de commerce comprend des éléments corporels (matériel, marchandises) et incorporels (clientèle, droit au bail, enseigne).
  • Il est similaire à l’achat d’un arbre fruitier mature, avec tous ses composants.
  • Il est conseillé de se faire accompagner par des professionnels (avocat, expert-comptable, notaire).
  • Avantages de l’achat d’un fonds de commerce : gain de temps, clientèle existante, historique financier.
  • Inconvénients : coût initial élevé, héritage de problèmes potentiels, manque de personnalisation.
  • Types de fonds de commerce courants : commerce de détail, restauration, services, industrie.
  • Étape 1 : mener des analyses préalables et recherches approfondies, définir le type de commerce, évaluer la capacité financière, réaliser une étude de marché.
  • Étape 2 : recherche du fonds de commerce via des plateformes spécialisées, agences immobilières, réseaux professionnels, et presse spécialisée.
  • Étape 3 : évaluer les fonds de commerce sélectionnés de manière méthodique.


Jaqe vous remercie d’être passé sur son blog 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *