Accueil » Blog » Pont thermique : qu’est-ce que c’est ?
Table of Contents

Pont thermique : qu’est-ce que c’est ?

pont thermique
Sommaire
Les ponts thermiques, souvent oubliés, jouent un rôle crucial dans l'isolation. Ils représentent des zones où la barrière isolante est affaiblie, permettant à la chaleur de s'échapper. Cette fuite thermique entraîne une augmentation de la consommation énergétique. Elle affecte également le confort intérieur, créant des zones plus froides en hiver.

Identifier et traiter ces ponts est essentiel pour améliorer l'efficacité énergétique d'un bâtiment. Cela contribue aussi à réduire les factures de chauffage. Découvrez la nature de ces pertes de chaleur ainsi que comment les détecter mais surtout les éradiquer.
Recevez jusqu’à 3 devis et économisez sur vos diagnostics immobiliers !


Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

🤔 Définition d’un pont thermique

Un pont thermique est une zone faiblement isolée qui permet une fuite de chaleur. Ces zones se trouvent souvent aux jonctions de différents matériaux, parois (murs, toiture, plafonds, planchers) et au niveau des ouvertures (fenêtres, portes, véranda). Elles rompent l’homogénéité de l’isolation.

Ces sources de déperdition thermique augmentent les besoins en chauffage et réduisent par conséquent l’efficacité énergétique du logement.

Elles peuvent résulter :

  • d’une mauvaise conception du bâtiment,
  • de l’utilisation de matériaux de faible qualité ou non adéquats,
  • de l’installation de mauvais équipements,
  • d’une mauvaise gestion du chauffage ou de la climatisation.

✏️ Exemple : Imaginons Carla, possédant une maison récemment construite. Cependant, lors d’une inspection thermographique, des zones de déperdition de chaleur sont détectées, révélant la présence de ponts thermiques.

1. Au niveau des fenêtres : à l’angle de la salle de séjour, où les fenêtres rencontrent les murs. Cela est dû à une mauvaise isolation autour des cadres de fenêtres. Carla décide alors de remplacer les cadres de fenêtres par des modèles plus efficaces sur le plan énergétique et d’ajouter un scellant isolant.

2. Au niveau du toit : sur le toit de la maison, à l’endroit où les poutres rencontrent l’isolation. Cela résulte d’une mauvaise installation de l’isolation. Pour remédier à cette situation, elle fait le choix de renforcer l’isolation en ajoutant une couche supplémentaire autour des poutres pour assurer une meilleure continuité thermique.

3. Au niveau des murs : dans la chambre à coucher principale. La liaison entre les matériaux de construction est mauvaise, permettant ainsi à l’air de s’infiltrer. Pour résoudre ce problème Carla utilise désormais des matériaux isolants de meilleure qualité et veille à ce que les jonctions entre les murs et le plafond soient correctement scellées pour prévenir les pertes de chaleur.

👀 Quelles sont les conséquences des ponts thermiques ?

Sur la consommation énergétique

Les ponts thermiques influencent positivement la facture en énergie. Ils provoquent des pertes de chaleur entraînant une surconsommation d’énergie. Réduire ces failles permet de diminuer les coûts de chauffage.

Une isolation efficace réduit la demande en énergie et contribue dans le même temps à l’efficacité énergétique du bâtiment. Moins de ponts thermiques signifie moins de gaspillage d’énergie.

Sur le confort thermique

Le confort dans une maison est essentiel. La création de zones froides en hiver et l’entrée de la chaleur en été ne contribuent pas à la formation d’une température intérieure idéale et agréable. Cela peut donc rendre l’habitat inconfortable. L’élimination des ponts thermiques est donc bénéfique pour le bien-être.

Sur la structure du bâtiment

Les pertes de chaleur peuvent endommager la structure car ils favorisent la condensation. Et cela peut entraîner de l’humidité ainsi que des moisissures.

Ces problèmes affectent, à long terme, la durabilité du bâtiment. Ils peuvent causer des dégâts matériels importants. Une isolation adéquate protège donc la structure et préserve l’intégrité de la bâtisse.

🧠 L’info JAQE : Les ponts thermiques représentent généralement entre 5 et 10% des pertes de chaleur d’une maison. Leur part est faible car les déperditions par les éléments restants est élevée, jusqu’à 30% peuvent provenir de la toiture, 25% pour les murs, etc.
Par conséquent, dans un bien correctement isolé (toiture, murs, fenêtres), la proportion des fuites causées par les ponts thermiques peut représenter jusqu’à plus de 30%.

Quels sont les différents types de ponts thermiques ?

⚡ Les ponts thermiques linéiques

Les ponts thermiques linéiques se situent aux jonctions de deux éléments de construction. Ils apparaissent souvent aux endroits où les murs rencontrent les sols ou les plafonds.

Ces pertes se manifestent en lignes continues ou discontinues et sont typiques des contours de fenêtres et des planchers. Les réduire améliore significativement l’isolation d’un bâtiment.

De plus, elles sont mesurables et quantifiables, ce qui facilite grandement leur traitement ciblé.

🎯 Les ponts thermiques ponctuels

Les ponts thermiques ponctuels, ou 3D, sont moins étendus mais tout aussi critiques. Ils surviennent à des points spécifiques, comme les fixations ou les percées de conduits.

Bien que de petite taille, leur impact sur la déperdition thermique n’est pas négligeable. Leur traitement précis est essentiel pour une isolation optimale. Ces points faibles nécessitent une attention particulière lors de l’évaluation de l’énergie.

🏠 Les ponts thermiques structurels

Les ponts thermiques structurels sont des conséquences de la conception même du bâtiment. Ils sont intégrés dans la structure, comme les poutres ou les colonnes qui traversent l’isolant.

Ils sont inhérents à l’architecture et demandent des solutions innovantes pour leur réduction. Leur traitement est souvent complexe mais crucial pour l’intégrité énergétique de la construction. Une conception architecturale réfléchie peut minimiser ces ponts dès le départ.

mur jonction parois
Jaqe ©

Comment remédier aux ponts thermiques ?

🔎 Comment détecter les pertes de chaleur ?

La détection de fuites de chaleur est essentielle pour améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment. L’audit énergétique, réalisé par des professionnels, utilise des caméras thermiques pour identifier les variations de température sur les surfaces. Cette technologie permet de visualiser les zones où la chaleur s’échappe, indiquant la présence de ponts thermiques.

Parfois, une simple observation de condensation ou de moisissure peut aussi signaler un problème d’isolation. Il se peut même que vous sentiez, en passant la main, une perte précise. Les courants d’air sont aussi un signe de défaillance thermique.

déperditions oeuvre rupteur parois
Canva

Cependant, pour une analyse précise et complète, les outils technologiques et l’expertise de diagnostiqueurs sont indispensables. L’étude thermique de votre logement permettra en addition d’estimer le coût des déperditions.

Elle permet aussi de faire un bilan sur les postes ayant une incidence sur la consommation d’énergie du logement :

  • l’éclairage,
  • le système de chauffage,
  • le système d’eau chaude sanitaire,
  • ainsi que la ventilation.

👌 Comment traiter les ponts thermiques ?

Améliorer l’isolation du bâtiment

L’isolation de votre maison ou appartement peut se faire par l’intérieur comme par l’extérieur. Cependant, la première option n’améliore généralement pas significativement la perte de chaleur.

L’isolation par l’extérieur est, bien que plus coûteuse, plus optimale. En enveloppant la bâtisse d’une couche isolante continue, les ponts thermiques linéiques et structurels sont éliminés. Investir dans cette solution durable qui améliore le confort intérieur réduira vos dépenses en énergie.

Installer des rupteurs de ponts thermiques

Les rupteurs de ponts thermiques sont des éléments isolants intégrés dans la structure du bâtiment pour prévenir la transmission thermique. Ils sont particulièrement utiles dans les nouvelles constructions ou lors de rénovations majeures.

Ces dispositifs, spécialement conçus pour les pertes de chaleur, sont placés aux points critiques, comme les liaisons dalle-façade ou les jonctions mur-plancher, pour interrompre le flux d’air.

oeuvre rupteur parois
Source : cohb-industrie.com

Remplacer les équipements défaillants

Renouveler certains éléments qui existent depuis la construction du bien peut réduire les fuites de chaleur. Le remplacement des menuiseries par des modèles plus performants ou l’adaptation des fenêtres simple vitrage en double, voire triple vitrage améliorera considérablement l’isolation, limitant ainsi les ponts thermiques.

Attention, les changements doivent se faire dans les normes réglementaires :

« Pour chaque élément susceptible d’être installé ou changé, l’arrêté du 3 mai 2007 donne le critère de performance exigé pour le produit.

À titre d’exemple :

  • lorsque des fenêtres sont remplacées, les nouvelles fenêtres doivent, sauf cas particulier précisé dans le texte, présenter une performance minimale qui correspond à un double vitrage à isolation renforcée ;
  • lorsque les combles perdus d’une maison ou d’un immeuble sont isolés, une résistance thermique minimale R de 4,5 W/m² est exigée, c’est-à-dire environ 15 à 20 cm d’isolant thermique selon le type de matériau.« 
ecologie.gouv.fr

Quelles aides et subventions pour la rénovation énergétique ? 💰

Pour inciter à la réalisation de travaux pour la transition énergétique, des aides financières sont disponibles. Elles soutiennent notamment les travaux d’isolation ou la réalisation d’un audit énergétique.

Nom de l’aide
Structure en charge de la gestion
Description de la subvention
Anah
Aide accessible à tous les propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs. Le montant peut atteindre jusqu’à 20 000 € pour une durée maximale de 5 ans. Il varie selon les équipements éligibles et matériaux utilisés.
Éco-PTZ
Les banques (toutes ne le proposent pas)
Prêt à taux zéro, permet de financer la réalisation de travaux sans intérêt. 3 catégories disponibles : rénovation ponctuelle, rénovation globale, assainissement. Le montant et la durée de remboursement maximums dépendent du parcours sélectionné.
Certificats d’Économie d’Énergie (CEE)
Les fournisseurs d’énergie (tous ne les proposent pas)
Pouvant prendre diverses formes, cette prime permet aux ménages de financer la totalité ou une partie des travaux de rénovation énergétique. Le montant de l’aide dépend des revenus du ménage, de sa composition et de sa localisation.
Aides des collectivités locales
Collectivité locale concernée
Certaines régions, départements ou encore communes proposent des subventions supplémentaires. Le montant et conditions d’éligibilité dépendent de l’aide concernée.

⭐️ Les points à retenir
  • Un pont thermique est une défaillance d’isolation. Il s’agit d’un endroit où la chaleur sort du logement.
  • Les fuites de chaleur ont des répercussions directes sur le confort dans l’habitat et la facture d’énergie mais aussi, à plus long terme, sur la structure du bâtiment.
  • Différents type de pertes existent. Certaines peuvent être facilement améliorables, d’autres résident dans la structure même du bâtiment et ne peuvent que difficilement être supprimées.
  • Pour repérer des ponts thermiques, la réalisation d’un audit thermique par un professionnel certifié est recommandée.
  • Pour remédier à la déperdition thermique il est nécessaire d’isoler au mieux son bien.
  • Il existe de nombreuses aides financières pour aider aux travaux de rénovation énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *