Accueil » Blog » Net vendeur : définition immobilière, prix, calcul, frais
Table of Contents

Net vendeur : définition immobilière, prix, calcul, frais

Net Vendeur
Sommaire

Net vendeur. Lorsque vous envisagez de mettre votre logement en vente, il est crucial de comprendre le concept du prix net vendeur. Il revêt une importance considérable dans le processus de transaction immobilière. Ce prix fait référence au montant de vente brut auquel votre bien immobilier est initialement évalué. Cela avant la prise en compte de tout frais, taxe ou commission. Il représente la somme fondamentale sur laquelle les calculs ultérieurs sont basés.

Pour parvenir au prix net vendeur, il est essentiel de procéder à un calcul précis et rigoureux. Cela implique d'évaluer de manière réaliste la valeur marchande de votre propriété ainsi que les : frais agence immobiliere

Recevez votre estimation immobilière en ligne


Qu’est-ce que le prix net vendeur ?

Déterminer le prix de vente

Lorsqu’un propriétaire décide de mettre en vente son logement avec l’aide d’une agence immobilière, il se trouve confronté à la complexité de déterminer le prix de vente final. En effet, le montant établi à ce stade ne représente pas l’intégralité des fonds que le vendeur percevra réellement après la transaction. Deux notions essentielles entrent en jeu :

  1. Le prix de vente frais d’agence inclus (FAI)
  2. Et le prix net vendeur, qui représente le montant effectivement perçu par le vendeur après la vente de son bien.

Le prix net vendeur, véritable enjeu financier pour le vendeur, correspond à la somme réelle qui lui sera allouée à l’issue de la vente, après déduction des frais d’agence. C’est là que réside la distinction entre le prix net vendeur et le prix FAI, qui inclut le montant du prix net vendeur ainsi que les frais d’agence supportés par l’acquéreur.

Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à consulter l’article suivant : connaître le prix d’un terrain

que veut dire net vendeur

Prix et frais d’agence

Il est crucial de comprendre que le prix net vendeur et les frais d’agence sont étroitement liés. En effet, l’importance de la commission perçue par l’agence immobilière a une incidence directe sur le montant final reçu par le vendeur. En d’autres termes, plus la commission de l’agence est élevée, plus le prix net vendeur se voit réduit, et inversement.

Notons également que contrairement au prix net vendeur, les frais d’agence ne sont pas réglementés par la loi. Ce qui signifie qu’il n’y a pas de tarif standard applicable à toutes les transactions immobilières.

🧠 L’info JAQE : en général, ces frais varient généralement entre 5 % et 8 % du prix net vendeur. Cependant, il est essentiel pour le vendeur de négocier avec l’agence pour obtenir des conditions tarifaires avantageuses.

Comment sont calculés les frais de notaire ?

Les frais d’acte

Et qu’en est-il des frais d’acte, souvent à tort appelés frais de notaire ? Ces frais, entièrement supportés par l’acquéreur, viennent s’ajouter au prix FAI lors d’une transaction immobilière. Ainsi, lors de la signature du compromis de vente avec l’acquéreur, le montant affiché englobe non seulement le prix net vendeur et les frais d’agence. Mais également les frais d’acte.

Ces frais d’acte, bien qu’abusivement désignés comme frais de notaire, comprennent différentes charges liées aux formalités et aux démarches juridiques inhérentes à l’acte de vente. Ils sont généralement exprimés en pourcentage du prix FAI et peuvent s’élever entre 7 % et 8 % du montant total du bien immobilier. Par conséquent, leur calcul se base sur le prix FAI convenu entre les parties.

net vendeur définition

✏️ Exemple : reprenons l’exemple précédent pour illustrer le processus de calcul. Supposons que le prix net vendeur d’un logement soit établi à 200 000 €. Et que les frais d’agence représentent 6 % du prix FAI. En conséquence, le prix FAI est déterminé à 212 000 €.

Si les frais d’acte atteignent 7 % du prix FAI, alors le montant additionnel à débourser par l’acquéreur est de 14 840 €.

Ainsi, le montant total que l’acquéreur devra finalement débourser pour acquérir le logement se chiffre à 226 840 €.

“En tant qu’agent immobilier, je conseille de comprendre ce qu’est un notaire et ce que sont les frais de notaire. Un notaire est un professionnel qui est responsable de la réalisation des documents légaux nécessaires à la vente d’un bien immobilier. Les frais de notaire comprennent généralement les droits et taxes dus à l’État, les débours (frais avancés par le notaire pour votre compte), et les émoluments du notaire.

Sachez que les émoluments du notaire sont négociables. Une partie des frais de notaire, notamment les émoluments du notaire, peuvent être négociés. Cela représente généralement une petite partie du coût total, mais chaque économie compte. Avant de choisir un notaire, il peut être utile de faire une recherche et de comparer les tarifs de plusieurs notaires. Certains peuvent être disposés à réduire leurs émoluments pour obtenir votre affaire.

Si vous décidez de négocier les émoluments du notaire, soyez prêt à discuter de pourquoi vous pensez qu’une réduction est justifiée. Par exemple, si vous prévoyez de faire plusieurs transactions avec le notaire, ou si le travail impliqué est moins complexe que d’habitude, ces facteurs pourraient justifier une réduction.

Enfin, assurez-vous de discuter et de convenir de tous les frais avant de vous engager formellement avec un notaire. Cela comprend les frais de notaire, ainsi que tous les autres frais associés à l’achat de la propriété.” Gabriel, agent immobilier depuis 4 ans

Différents coûts

Il est essentiel de bien comprendre la composition de ces frais et de distinguer les frais d’acte des honoraires réellement perçus par le notaire. Ces frais d’acte englobent divers coûts, tels que :

  • Les droits d’enregistrement
  • Les émoluments du notaire
  • Et autres frais administratifs

La dénomination courante de « frais de notaire » est trompeuse, car elle peut induire en erreur quant à la répartition des charges lors de la transaction immobilière.

Obtenir une baisse des frais de notaire

Il est envisageable pour l’acquéreur de réduire les frais de notaire en procédant au paiement direct des frais d’agence à l’agent immobilier chargé de la vente. Pour bénéficier de cette option, cette modalité doit être expressément stipulée dans le mandat de vente. Dans ce scénario, le prix net vendeur est celui mentionné dans le compromis de vente et dans l’acte de vente authentique, servant de montant à régler par l’acquéreur. Les frais de notaire sont alors appliqués au prix net vendeur. Et non au prix FAI, ce qui permet à l’acquéreur de réaliser des économies substantielles.

Dans l’exemple antérieur, le calcul se décline comme suit :

  • Le prix net vendeur s’établit à 200 000 €
  • Les frais de notaire étant de 7 % du prix net vendeur, équivalant à 14 000 €
  • Par conséquent, le montant total à régler par l’acquéreur lors de la signature de l’acte de vente s’élève à 224 000 €, ce qui entraîne une économie de 2 840 €

Une autre alternative pour réduire les frais de notaire consiste à déduire la valeur du mobilier du prix du logement envisagé à l’achat. Les frais de notaire, en effet, s’appliquent exclusivement à la valeur immobilière du bien. C’est-à-dire au prix de vente du logement lui-même. Il ne concernent pas la valeur des meubles qu’il renferme. De ce fait, il est possible de suggérer au notaire de soustraire du prix de vente global la valeur des meubles intégrés au logement. Tels que la cuisine équipée, la salle de bains, etc.

net vendeur def

Cependant, il est essentiel d’exercer une certaine prudence dans cette démarche, afin d’éviter toute surévaluation des meubles. Elle pourrait entraîner des complications avec l’administration fiscale ou des établissements bancaires. Une évaluation réaliste et transparente de la valeur des meubles est nécessaire pour garantir la validité de cette déduction.

Tranche
Taux applicable
De 0 à 6 500 €
3,870 %
De 6 500 € à 17 000 €
1,596 %
De 17 000 € à 60 000 €
1,064 %
Plus de 60 000 €
0,799 %

Les frais d’agence sont-ils négociables ?

Négociation possible

Si l’acheteur est en mesure de solliciter une réduction minime des frais de notaire, il est cependant important de noter que ces frais demeurent incompressibles. Cela en raison de leur composition principalement constituée :

  • D’impôts
  • De taxes
  • Et d’honoraires réglementés par la loi

Par conséquent, la marge de négociation reste relativement limitée. En revanche, tant du côté du vendeur que de l’acheteur, il est tout à fait envisageable d’entamer des négociations concernant les frais d’agence auprès de l’agent immobilier. À noter que ces frais ne sont pas réglementés par la loi. Il offre ainsi une liberté totale pour leur négociation.

que signifie net vendeur

Une diminution des frais d’agence pourrait préserver le prix net vendeur si elle parvient à être obtenue. Par exemple, si un acquéreur présente une offre d’achat inférieure au prix fixé, il serait possible de demander à l’agent immobilier d’ajuster ses honoraires en conséquence plutôt que de toucher au prix net vendeur.

Jouer de la concurrence

En tant que vendeur, une autre approche consiste à exploiter la concurrence en démarchant plusieurs agences immobilières afin de comparer les frais qu’elles appliquent. Il est parfois constaté des écarts considérables entre les agences opérant dans la même ville. De plus, en concluant un mandat exclusif, qui implique que la réalisation de la transaction soit confiée à une seule agence pour une période donnée, il serait possible de négocier à la baisse les frais d’agence.

frais d'agence immobilière

🧠 L’info JAQE : quant à l’acheteur, il peut également tenter de convaincre l’agence immobilière de réduire ses frais. Cependant, il convient de noter qu’une négociation trop agressive pourrait décourager l’agent immobilier chargé de trouver la propriété de ses rêves.

Qui paie les frais d’agence immobilière ?

Le vendeur

En principe, les frais d’agence sont à la charge de l’acheteur, puisque le prix demandé comprend les frais d’agence inclus (FAI). Toutefois, dans la pratique, étant donné que vous ne recevrez que le prix net vendeur, c’est-à-dire le montant après déduction des frais d’agence, c’est en réalité le vendeur qui s’en charge.

Sauf bien sûr si vous avez expressément exigé de percevoir le prix que vous estimez correspondre au marché. Et que l’agence immobilière a ajouté le montant de sa commission à ce prix. Dans ce cas, il est primordial de veiller à ce que votre propriété ne soit pas surévaluée.

C’est ainsi que de nombreux particuliers choisissent de se passer des services des agences immobilières pour vendre leur bien. Cependant, cela requiert du temps et une capacité à estimer correctement la valeur de votre bien immobilier. Entre une surestimation qui entrave la conclusion de la vente et une vente sous-évaluée, il existe un équilibre délicat à atteindre, surtout dans un marché immobilier morose.

Une évaluation précise

L’évaluation précise de la valeur de votre propriété est une étape cruciale dans le processus de vente. Une surestimation risque de décourager les acheteurs potentiels et prolonger inutilement la période de mise en vente. En revanche, vendre à un prix inférieur à la valeur réelle peut entraîner une perte financière significative pour le vendeur. C’est pourquoi il est essentiel de se baser sur des données pertinentes du marché et d’envisager une négociation réaliste avec les acheteurs.

Outre les aspects financiers, vendre sans recourir à une agence immobilière signifie que le vendeur devra s’occuper de diverses tâches. Telles que :

  • La promotion de la propriété
  • La gestion des visites
  • La préparation des documents juridiques
  • Et les négociations avec les acheteurs potentiels

Cela peut être une démarche chronophage et exigeante, d’autant plus si le vendeur n’a pas une expérience préalable dans le domaine de l’immobilier.

Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à consulter l’article suivant : connaitre le prix d’un logement

⭐️ Les points à retenir :
  • Le prix net vendeur est ce que perçoit le vendeur après vente de son bien.
  • Le prix FAI inclus les frais d’agence que paie l’acquéreur.
  • Ils sont autour de 6 % du prix net vendeur.
  • Les frais d’acte, eux, viennent s’ajouter au prix FAI.
  • Il est aussi possible de négocier une baisse des frais de notaire.


Merci de nous avoir lu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *