Accueil » Blog » Taxe d’habitation étudiant : nos conseils et les démarches. 👇
Table of Contents

Taxe d’habitation étudiant : nos conseils et les démarches. 👇

Taxe Habitation Etudiant
Sommaire
Taxe d'habitation étudiant : La taxe d'habitation étudiant est un sujet qui suscite souvent des questions chez les étudiants et leurs parents. Si vous êtes confronté à cette taxe ou si vous cherchez des moyens de l'optimiser, cet article vous fournira des informations essentielles sur la taxe d'habitation pour les étudiants.
Recevez jusqu’à 3 devis et économisez sur vos diagnostics immobiliers


La taxe d’habitation pour les étudiants 💰

“La taxe d’habitation étudiant, bien que souvent méconnue, s’applique à tous les occupants d’un logement en France, y compris les étudiants. Comprendre les subtilités de cette taxe et les possibilités d’exonération peut vous permettre de gérer efficacement votre situation fiscale et d’optimiser vos ressources pendant votre parcours académique.”

Guy, expert en fiscalité.

Taxe d’habitation étudiant : La première chose à comprendre est qu’elle s’applique à tous les occupants d’un logement en France, y compris les étudiants. Vous pourriez être surpris de recevoir une taxe d’habitation à payer pour la demeure de votre enfant. Même si cette taxe est censée avoir été supprimée pour les résidences principales. Cependant, il y a des moyens de réduire ou d’exonérer cette taxe habitation étudiant.

49hzja6ps7imhzbo

🧠 L’info JAQE : La taxe d’habitation étudiant s’applique à tous les occupants d’un logement en France, y compris les étudiants, même si elle est censée avoir été supprimée pour les résidences principales.

Pourquoi recevez-vous une taxe d’habitation pour le logement de votre enfant ? 🧐

Il est essentiel de comprendre que la suppression de la taxe d’habitation ne concerne que les résidences principales. Si le fisc constate que votre enfant est rattaché à votre déclaration d’impôt, il le considérera comme faisant partie intégrante de votre foyer d’imposition. Par conséquent, si vous possédez déjà une résidence et que votre enfant en possède une autre. Ils considéreront que vous avez deux biens immobiliers pour un même foyer d’imposition. Le second bien sera alors considéré comme une demeure secondaire. Ce qui explique que vous la recevez pour la demeure de votre enfant. Cependant, il existe des solutions pour annuler cet impôt.

La démarche de détachement de l’enfant 👇

La première solution consisterait à détacher l’enfant du foyer fiscal. Dans ce cas, le fisc reconnaît deux foyers fiscaux distincts. Et la taxe d’habitation de l’enfant sera calculée pour son propre domicile principal, entraînant une dispense automatique. Cependant, il est essentiel de noter que le détachement de l’enfant peut avoir des implications sur l’impôt sur le revenu.

Si le rattachement de l’enfant au foyer d’imposition est plus avantageux sur le plan fiscal, il pourrait être contre-productif de le détacher uniquement pour éviter la taxe d’habitation.

Comment un étudiant peut-il être exonéré de la taxe d’habitation ? 👇

Il est recommandé de rédiger une lettre demandant exceptionnellement l’annulation de la taxe d’habitation. Cette démarche existait déjà par le passé, mais pour une raison différente. Auparavant, le fisc prenait en compte le revenu de référence des parents. Et ainsi il pouvait la calculer si l’enfant était rattaché. Cela entraînait souvent une taxe d’habitation très élevée.

Cependant, avec la suppression de la taxe d’habitation sur la résidence principale en 2023, il est préférable de changer d’approche. Il serait plus judicieux de demander un allégement. En demandant que le bien soit considéré comme la résidence principale de l’enfant. Si le fisc accepte cette demande, cela entraînera non pas une diminution. Mais cela entraînera une exonération totale de la taxe d’habitation.

Les conditions d’exonération pour les étudiants 💡

Pour les universitaires, il existe plusieurs situations qui déterminent s’ils sont exonérés de la taxe d’habitation ou non. Voici les principales conditions de dispense :

  1. Ceux qui ont une location dans une résidence universitaire gérée par le Crous : Ils sont généralement exonérés de cet impôt.
  2. Ceux qui sont logés dans une résidence affectée au hébergement des universitaires, gérée par un organisme similaire au Crous : Ils peuvent également bénéficier de la dispense.
  3. Ceux qui ont une location dans une chambre “chez l’habitant” : Ceux qui louent une chambre meublée chez un particulier qui loue ou sous-loue une partie de leur maison peuvent être exonérés de la taxe d’habitation.

v8sk5aw475r9dhla

En revanche, ceux qui se trouvent dans les situations suivantes, ne sont généralement pas exonérés de la taxe d’habitation :

  • Ceux qui sont boursiers
  • Les jeunes qui n’ont pas revenus, rattachés au foyer fiscal de leurs parents
  • Ceux qui sont logés en HLM proposé par le Crous (seule la résidence universitaire permet l’allègement)
  • Ou ceux logés en meublé hors résidence universitaire

Il convient de noter que des abattements spécifiques sont prévus pour certaines de ces situations. Ce qui peut réduire le montant de la taxe d’habitation à payer.

Conditions d’exonération pour les étudiantsÉligible à l’exonération
Résidence universitaire gérée par le CrousOui
Résidence similaire gérée par un organisme similaireOui
Location d’une chambre “chez l’habitant”Oui
Étudiant boursierNon
Étudiant sans revenus

Exonération totale ou partielle

Si les revenus des occupants ne dépassent pas un certain seuil, ils peuvent bénéficier d’une dispense totale ou partielle de cet fiscalité. De même, les occupants bénéficiant de certaines allocations. Les personnes âgées ou veuves peuvent également être éligibles à des dispenses. Il est important de noter que ces allégements s’appliquent uniquement aux résidences principales. Les résidences secondaires sont taxées à 100 %.

Baisse de la taxe d’habitation : les étudiants concernés

Suite à la réforme annoncée par le Président Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation s’est étendue à 80 % des foyers en 2021, en plus des réductions déjà en place. Telles qu’il y a une diminution de 30 % en 2018, 65 % en 2019 et 100 % en 2020.

2fwchuubczk6nhzl

Pour bénéficier de cette première réduction, il était nécessaire de ne pas être assujetti à l’Impôt sur la Fortune. Pour les étudiants, cela ne représentait généralement pas un obstacle majeur. Une autre condition était de respecter le seuil de revenu de référence. Qui était de 27 000 € pour 1 part de quotient familial, avec des majorations pour les parts suivantes.

À partir de 2023, tous les contribuables français, y compris les universitaires, bénéficieront d’une dispense totale de la taxe d’habitation. Quel que soit leur revenu de référence.

La fin de la taxe d’habitation pour tous les Français

Il est essentiel de noter qu’en 2021, elle a été officiellement dégrevée pour 80 % des foyers français, en fonction de leurs revenus. Pour les autres, un dégrèvement progressif est en cours, de 30 %, 65 % à 100 % en 2023.

Cet impôt local est perçu au profit de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Il est collecté chaque année à l’automne. Elle est due par l’occupant de l’habitation au 1er janvier de l’année d’imposition. Qu’il soit locataire avec un bail ou propriétaire. Les propriétaires doivent également s’acquitter de la taxe foncière. Son montant est calculé en fonction :

  • des revenus des occupants,
  • de la valeur cadastrale nette du bien,
  • ainsi que des taux d’imposition en vigueur votés par les collectivités locales.

✏️ Exemple : Imaginons Sophie, une étudiante qui loue un appartement pendant ses études.

Un jour, elle reçoit une taxe d’habitation pour son logement, ce qui la surprend. Elle découvre que la taxe s’applique à tous les occupants de logements en France, y compris les étudiants. Sophie se demande pourquoi elle reçoit cette taxe, même si elle est rattachée à la déclaration d’impôt de ses parents. Elle découvre qu’il existe des moyens de réduire cette taxe, notamment en demandant une exonération ou en se détachant du foyer fiscal de ses parents.

Finalement, Sophie apprend que la suppression totale de la taxe d’habitation est prévue pour tous les contribuables français à partir de 2023, ce qui apportera un soulagement financier aux étudiants comme elle.

La redevance TV pour les étudiants 📺

En plus de la taxe d’habitation, les personnes imposables sont généralement assujetties à la Contribution à l’Audiovisuel Public (CAP). Elle est plus couramment appelée redevance TV. Cette taxe doit être payée dès lors que le lieu de vie est équipé d’un poste de télévision ou d’un dispositif assimilé, tels qu’un :

  • lecteur DVD ou Blu-ray,
  • un magnétoscope,
  • ou un vidéoprojecteur équipé d’un tuner.

La redevance TV vise à financer les organismes publics de télévision et de radio, notamment :

  • les chaînes du groupe France Télévisions,
  • les radios du groupe Radio France,
  • ainsi que l’Institut national de l’audiovisuel (INA).

Cependant, il convient de noter que la redevance TV ne s’applique pas aux personnes de moins de 21 ans. Elle ne s’applique pas non plus aux personnes de moins de 25 ans rattachées au foyer fiscal de leurs parents.

Pour en savoir plus, cliquez-ici.

Modèle de demande de remise gracieuse de la taxe d’habitation étudiante 📝

Vous remplissez les conditions de dispense de cet impôt en tant qu’étudiant ? Alors, il est essentiel de signaler cette situation à l’administration. Sa dispense n’est pas automatique. Vous devez en faire la demande par écrit auprès de votre centre des impôts.

Vous pouvez rédiger une lettre de demande de remise gracieuse de la taxe d’habitation. Puis, vous l’envoyez avec accusé de réception au service des impôts locaux.

Voici un modèle de lettre que vous pouvez utiliser. Il vous faut remplacer les sections en gras par vos propres informations :

[Nom – prénom – adresse]

[Service des impôts locaux – adresse]

[Date] 

Objet : demande d’exonération de taxe d’habitation Madame, Monsieur, J’ai reçu le [date] l’avis de paiement de ma taxe d’habitation pour mon logement situé à [adresse], que vous trouverez en copie, dans lequel vous me réclamez [montant en euros]. Or, pour la raison suivante [motif], je suis dans l’incapacité de procéder à son règlement. Vous trouverez ci-joint à la présente lettre les pièces justificatives de ma situation. Je vous serais donc reconnaissant(e) de bien vouloir m’accorder l’exonération de la taxe d’habitation pour l’hébergement que j’occupe. Restant à votre disposition pour tout autre renseignement, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes respectueuses salutations.

Foire aux Questions ❓

Enfin, voici quelques réponses à des questions fréquentes concernant la taxe d’habitation pour les universitaires :

  • “Qui paye la taxe d’habitation dans un logement meublé ?” : Elle s’applique dès lors que vous habitez votre logement de manière permanente, même en cas d’absence temporaire. Les locations temporaires ne sont généralement pas taxées.
  • “J’ai déménagé en cours d’année. Est-ce que je dois payer la taxe d’habitation de l’année précédente ?” : Oui, la elle est établie pour l’année entière, sans prorata. Vous devez la payer pour le lieu de vie que vous occupiez au 1er janvier de la période en cours.
  • “Qui paye la taxe d’habitation étudiant dans une colocation étudiante ?” : En colocation, celle-ci est envoyée à la personne dont le nom est inscrit sur le bail de location. Cette personne est responsable du paiement, mais elle peut demander une répartition équitable entre les colocataires.
  • “Les bourses d’études sont-elles imposables ?” : Elles ne sont pas toutes exonérées d’impôt. Les bourses attribuées sur critères sociaux par l’État et les collectivités territoriales sont habituellement non imposables. Cependant, d’autres types de bourses, telles que celles pour des travaux ou recherches spécifiques. Elles peuvent être imposables et doivent être déclarées.

Conclusion 🎯

En conclusion, cette taxe d’habitation étudiant est un domaine complexe. Mais avec une compréhension approfondie de ses subtilités, vous pouvez efficacement gérer votre situation fiscale et éviter de payer plus que nécessaire. Les règles spécifiques qui entourent cette taxe offrent des opportunités d’allègement fiscal. Ce qui peut constituer un soulagement financier considérable pendant votre parcours académique.

Il est donc primordial de vous informer sur les conditions de dispense. Elles s’appliquent à votre situation personnelle :

  • Que vous soyez logé en résidence universitaire.
  • Que vous ayez choisi de vous détacher du foyer fiscal de vos parents.
  • Ou que vous recherchiez des abattements en fonction de vos revenus.

Il existe des moyens de gérer cette taxe de manière avantageuse.

N’oubliez pas de consulter les autorités ou les organismes responsables de votre lieu de vie pour obtenir des informations spécifiques à votre cas. Garder une trace de vos dépenses, de vos justificatifs, et de vos démarches administratives peut également vous aider à optimiser votre situation fiscale.

En fin de compte, bien gérer votre taxe d’habitation étudiant peut vous permettre de consacrer davantage de ressources à votre éducation et à votre avenir. Alors, soyez proactif dans votre approche. Explorez les possibilités d’allègement qui vous sont offertes. Assurez-vous de maximiser votre avantage fiscal en tant qu’étudiant.

⭐️ Les points à retenir
  • La taxe d’habitation étudiant s’applique à tous les occupants d’un logement en France, y compris les étudiants, même si elle est censée avoir été supprimée pour les résidences principales.
  • Une solution pour éviter cette taxe est de détacher l’enfant du foyer fiscal, créant ainsi deux foyers fiscaux distincts. Cependant, cela peut avoir des implications sur l’impôt sur le revenu.
  • Il est recommandé d’écrire une lettre demandant exceptionnellement l’annulation de la taxe d’habitation en demandant que le bien soit considéré comme la résidence principale de l’enfant, ce qui peut entraîner une exonération totale.
  • Les universitaires peuvent être exonérés s’ils vivent dans une résidence universitaire gérée par le Crous, une résidence similaire, ou une chambre chez l’habitant. Cependant, certaines situations, comme être boursier, peuvent ne pas être éligibles à l’exonération.

Merci de nous avoir lu ! 💙

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *